Accusé du meurtre d’un journaliste sur le Maїdan, il se réfugie dans une clinique pour enfants (vidéo)

Accusé du meurtre d’un journaliste sur le Maїdan, il se réfugie dans une clinique pour enfants (vidéo)

Ukrinform
Des activistes ont retrouvé hier Yuriy Krysine, principal accusé dans le meurtre du journaliste Vyatcheslav Veremiy et récemment condamné à 4 ans de prison avec sursis, à l’Institut de cardiologie Borys Todourov. 

Cette information a été communiquée par Roman Sinitchyn, bénévole, sur sa page Facebook.

"Nous sommes venus rendre visite à Krysine qui est actuellement au Centre médical pour enfants atteints de malformations cardiaques. Krysine a eu une maladie cardiaque à l’approche de l’audience concernant l'appel déposé pour sa mesure de prévention, prévue le 1er mars. Vendredi dernier, Krysine était attendu au tribunal dans une affaire d'usage d'armes à feu dans une station service", a-t-il écrit.

Bohdan Koutepov, journaliste à Hromadske, a confirmé que l’homme de 45 ans, poursuivis par la justice dans trois affaires criminelles différentes, séjournait bien dans le département pour enfants. du Centre de cardiologie.  Le journaliste a filmé les événements, notamment lorsque les activistes ont versé de la zelenka, un antiseptique vert très répandu dans les pays post soviétiques, sur la tête de Krysine.

Lire aussi : Les procès du Maїdan, miroir des changements qui tardent

La ministre de la Santé de l’Ukraine par intérim, Ulyana Suprun, a exhorté la direction de l’Institut de cardiologie à Kyiv à s'expliquer sur les raisons de la présence de Krysine dans le Centre de cardiologie pédiatrique :

« Le fait que Yuri Krysine, un homme adulte, condamné à plusieurs reprises et accusé d'avoir organisé un meurtre, se trouve dans le département pour enfants atteints de maladies cardiaques congénitales du Centre de cardiologie est inacceptable », a-t-elle publié sur sa page Facebook.

Le 22 décembre 2017, le tribunal du district de Chevtchenko à Kyiv avait déclaré Yuriy Krysine, principal accusé dans l’affaire du meurtre du journaliste ukrainien Vyatcheslav Veremiy, coupable de hooliganisme, et condamné à une peine d'emprisonnement de quatre ans avec une période de probation de deux ans.

Lors d’une audience, Krysine avait reconnu avoir rassemblé des groupes de personnes dans le but de s'attaquer aux manifestants de l’Euromaїdan. Le 1er mars, la Cour d’appel doit commencer l’examen de l'appel interjeté par la famille de Veremiy contre ce verdict.

Vyacheslav Veremiy, journaliste pour le média Vesti, avait été tué à Kyiv dans la nuit du 19 février 2014 alors qu'il rentrait chez lui avec son collègue après avoir travaillé sur le Maïdan. Le taxi qui les  conduisait avait été attaqué par des inconnus en tenues de camouflages et portant des masques noirs, armés de battes de baseball et d'armes. Touché par une balle à l'estomac, il est décédé dans l’ambulance qui le transportait à l’hôpital.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-