L'Ukraine intentera une action devant la Cour de justice de l'ONU contre le financement du terrorisme par la Russie

L'Ukraine intentera une action devant la Cour de justice de l'ONU contre le financement du terrorisme par la Russie

284
Ukrinform
L'Ukraine présentera le 12 juin prochain à la Cour internationale de Justice un mémorandum sur la violation par la Russie de la Convention internationale pour la répression du financement du terrorisme.

Cette information a été publiée par la vice-ministre des Affaires étrangères, Olena Zerkal, sur sa page Facebook .

"Le transport par la 53ème Brigade d'artillerie du missile antiaérien des forces armées de la Fédération de Russie qui a abattu l'avion MH 17 est une preuve directe de la livraison d'armes russes. Cela viole la Convention de Montréal de 1971 et la Convention internationale pour la répression du financement du terrorisme. C'est ce que nous prouverons et étayerons dans notre mémoire, qui sera soumis à la Cour internationale de Justice le 12 juin", a-t-elle déclaré.

Zerkal a rappelé que la Russie a utilisé son droit de veto au Conseil de sécurité des Nations Unies en 2015 et a bloqué la mise en place de l'enquête du tribunal sur l'attentat contre le vol MH17.

Lire aussi : Le MH17 abattu par un missile « Buk » russe tiré par la 53ème brigade de Koursk

La vice-ministre a également souligné que l'équipe d'enquête conjointe (JIT – acronyme anglais) internationale a mené selon elle une enquête complexe sans pouvoir accéder à la scène de crime et sans avoir la possibilité d'interroger une grande partie des témoins.

"En fin de compte, les exécuteurs testamentaires, les complices et les commanditaires du crime feront face à une cour criminelle au Royaume des Pays-Bas. Dans le même temps, nous continuons à travailler pour amener la Russie en tant que pays à affronter ses responsabilités juridiques internationales pour ce crime", a souligné Zerkal.

Lire aussi : MH 17 : Un officier russe du GRU identifié comme suspect

Pour information : L'avion de ligne, un Boeing-777 appartenant à Malaysia Airlines, en provenance d'Amsterdam et à destination de Kuala Lumpur, a été abattu par des miliciens soutenus par la Russie dans le Donbass en juillet 2014. Il y avait 283 passagers et 15 membres d'équipage à bord de l'avion. .

En septembre 2016, le JIT avait annoncé avoir établi sur la base de preuves irréfutables que l'avion avait été abattu par un missile Buk-9M38 lancé depuis le territoire contrôlé par des miliciens. L'JIT est composée d'autorités policières et judiciaires des Pays-Bas, d'Australie, de Belgique, de Malaisie et d'Ukraine.

Le jeudi 24 mai 2018, le directeur du département criminel de la police nationale des Pays-Bas, Wilbert Pollisen a informé que le MH17 avait été abattu par un système de missiles antiaériens « Buk », qui appartenait à la 53 brigade d'artillerie anti-aérienne de Koursk, en Fédération de Russie.

Le lendemain, une équipe de journalistes d'investigations internationale, dont le collectif Bellingcat faisait partie, a publié les résultats de son enquête et identifié un suspect à travers les documents, notamment audios, dont ils disposaient. Il s'agirait d'un officier supérieur du GRU, les services de renseignement militaires de la Fédération de Russie.

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-