Klimkine : Le régime du Kremlin a toujours considéré Babchenko comme un ennemi

Klimkine : Le régime du Kremlin a toujours considéré Babchenko comme un ennemi

276
Ukrinform
Le journaliste d'opposition russe Arkady Babchenko, qui a été assassiné dans la nuit de mardi à mercredi à Kyiv, était un opposant au régime de Vladimir Poutine et s'était battu pour une Russie démocratique avant de devoir partir en exil, d'où il a continué sa lutte. La communauté internationale, les organisations de journalisme, les organes de presse et de nombreuses institutions politiques ukrainiennes ont réagi et appelé à la recherche des responsables de ce crime.

Le ministre ukrainien des Affaires étrangères, Pavlo Klimkin, a fait cette déclaration lors d'une réunion du Conseil de sécurité de l'ONU sur l'Ukraine, selon un correspondant d'Ukrinform :

"Arkady Babchenko, un journaliste russe et opposant au régime russe, a été tué près de son appartement à Kyiv. Il était arrivé en Ukraine, après avoir été contraint de quitter la Russie après des attaques et des menaces contre lui et sa famille", a déclaré Klimkine en réponse à une remarque du représentant permanent de la Russie auprès de l'ONU.

Selon le chef de la diplomatie ukrainienne, le journaliste "a continué à se battre pour une Russie démocratique d'Ukraine. Moscou l'a donc toujours considéré comme un ennemi".

Pavlo Klimkine a confirmé que la police nationale avait lancé une enquête :

"Il est trop tôt pour dire qui en est responsable, mais l'analyse d'affaires similaires nous donne des motifs raisonnables de croire que la Russie utilise d'autres types de tactiques pour déstabiliser la situation en Ukraine, notamment des attaques terroristes et des activités subversives ainsi que des meutres politiques", a-t-il aouté.

De son côté, le ministre de l'Information, Yuriy Stets, a dénoncé une attaque contre la liberté et appelé à ce que soit punis les auteurs de ce crime :

"Ce crime terrible n'est pas seulement un meurtre d'une personne en vue, c'est une attaque contre la liberté et la vérité, tant ses auteurs que ses auteurs doivent être punis", a souligné le ministre de l'Information ukrainien, tout en exprimant ses condoléances, aux parents, proches, amis et collègues du journaliste.

"Dans sa patrie, la Russie, il était un combattant acharné pour la vérité, un adversaire actif au régime criminel de Poutine. Il a subi des pressions, des tentatives de le casser et il a été forcé de quitter le pays. En Ukraine, où il a trouvé refuge et continué son combat, il a été assassiné. Ils l'ont abattu en lui tirant cyniquement dessus par derrière", indique le communiqué du ministère de l'Information.

Lire aussi : Un ancien journaliste d'opposition russe tué à Kyiv

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-