Affaire Savtchenko-Ruban : les forces de l’ordre dévoilent tous les détails

Affaire Savtchenko-Ruban : les forces de l’ordre dévoilent tous les détails

1487
Ukrinform
Au cours de l'enquête sur le cas Nadia Savtchenko, députée ukrainienne et ancienne prisonnière du Kremlin et  Volodymyr Ruban, président de l’ONG « Corps d’officiers », l'ensemble des preuves confirmant la préparation d'un attentat terroriste à grande échelle dans le centre de la capitale ukrainienne a été recueilli.

Cette information a été confirmée par Yuriy Loutsenko, procureur général de l’Ukraine, lors d’une conférence de presse consacrée à l’affaire  Nadia Savtchenko.

« L'enquête dans l’affaire  Nadia Savtchenko, députée ukrainienne et Volodymyr Ruban, citoyen ukrainien, est actuellement achevée. Au cours de cette enquête, nous avons recueilli toutes les preuves nécessaires confirmant la version initiale de la préparation d'une attaque terroriste à grande échelle dans le centre de la capitale ukrainienne, avec des armes fournies à Savtchenko et Ruban et l’approbation d’officiers russes qui se trouvaient en prétendue République populaire de Donetsk », a expliqué Yuriy Loutsenko.

Lors de cette conférence de presse, les armes en question ont été présentées au public. Il s’agit de 4 mortiers de calibre 120 mm, de 4 lance-grenades et de nombreaux obus. Le SBU et le GPU ont également montré des schémas indiquant comment, selon l'enquête, les armes et les zones de l’attaque devaient être localisées. Selon Loutsenko, une attaque terroriste dans le centre de la ville aurait entrainé de nombreuses victimes civiles.

En répondant à la question d’un journaliste qui demandait si Victor Medvedtchouk, homme politique ukrainien, figurait dans cette affaire, Yuriy Loutsenko a déclaré qu’il n'excluait pas que, d’après le plan de Savtchenko, un autre plan de déstabilisation du pays ait été mis en marche. « Et dans ce contexte, nous étudions attentivement le rôle et la personne, dont vous parlez », a-t-il déclaré.

Dans le même temps, il a souligné qu'au moment de l'enquête, il n'y avait pas suffisamment de preuves pour accorder à Medvedtchouk un statut procédural autre que celui de témoin : « A ce jour, il n'a aucun statut dans cette affaire ».

Olexandre Rouvine, directeur de l’institut des recherches des examens médico-légaux, a déclaré que pour réaliser leur plan, Nadia Savtchenko et Volodymyr Ruban avaient choisi deux endroits sur l'île Trukhaniv d’où ils planifiaient de tirer sur le centre de la capitale ukrainienne. « Nous avons calculé le rayon et toutes les zones d'accès des mines. Savtchenko et Ruban ont même essayé deux positions : là, où il est facile de mettre en place et d'installer des armes et de tirer, sans que personne ne les repère », a déclaré l’expert.

Il a noté que l'enquête a également examiné la version selon laquelle les accusés voulaient installer des mortiers sur les barges. Selon lui, une barge aurait suffi pour l'installation 4 mortiers et 2  autres hydrocycles pour s'échapper. Tout cela n’aurait pas pris plus de 15 minutes.

Yuriy Loutsenko a déclaré qu'à ce stade, les avocats et les suspects étaient en train de se  familiariser avec les documents de l'enquête préliminaire. Par la suite, l'affaire sera déposée devant les tribunaux. « Compte tenu des preuves rassemblées, le procès devrait commencer et entrer dans sa phase active au cours de cette année. Je ne vais pas prédire la fin de cette affaire, car c'est la compétence des juges », a déclaré Yuriy Lutsenko.

Loutsenko a souligné que le bureau du procureur n’avait pas encore déterminé quelle peine serait demandée pour les accusés, mais il estime que cela devrait être la peine maximale prévue par la législation pour la préparation d’acte terroriste.

Lire aussi : Savtchenko a écrit une lettre à Poutine

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-