Un ancien militaire de l’opération anti-terroriste violé et torturé dans une prison de Berdyansk

Un ancien militaire de l’opération anti-terroriste violé et torturé dans une prison de Berdyansk

Ukrinform
Les condamnés qui purgent leurs peines dans la colonie correctionnelle n ° 77 de Berdyansk deviennent régulièrement des victimes de tortures et de violations des droits de l’homme. On signale qu’un ancien combattant de l’opération anti-terroriste a été récemment violé.

Cette information a été communiquée par Olga Rechetylova, coordinatrice de l'Initiative médiatique pour les droits de l'homme.

« La colonie pénitentiaire de Berdyansk n ° 77 a un niveau de sécurité minimal. Certains prisonniers sont condamnés pour des actes de gravité mineure ou modérée. La moyenne d'âge des prisonniers se situe entre 18 et 27 ans. En d'autres termes, il n’y a pas de chefs du monde criminel, à l’exception d’un certain Serhiy Mirochnytchenko, récidiviste, qui est en prison pour la troisième fois pour meurtre. Selon les condamnés, il est le bras droit de l'administration, il surveille les condamnés et transforment leurs vies en enfer. Olexandre, ancien combattants de l’opération anti-terroriste, indique que c’est Mirochnytchenko qui l’a violé », a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Selon elle, Olexandre, ancien militaire ukrainien, âgé de 23 ans, s’est retrouvé dans cette colonie après avoir été condamné à tort.

« Pendant son service, lui et d’autres soldats ont arrêté un homme qu'ils considéraient comme séparatiste et l'ont remis à des représentants du Service de contre-espionnage. Il a ensuite agi de bonne foi et a reçu l'Ordre du courage. Mais il s'est avéré qu'il était sous enquête pour emprisonnement illégal. L'année dernière, il a été transféré à Berdyansk, où l’enfer l'attendait », précise le représentant de l’Union des anciens combattants de Berdyansk.

Serhiy Mirochnytchenko a violé Olexandre à 5 reprises. Maintenant, le jeune homme est à la maison, après un traitement à l'hôpital psychiatrique, mais il est toujours dans un état psychologique très grave.

Rechetylova a noté que cette semaine la situation dans cette colonie avait été discutée au sein du comité parlementaire concernant l'application de la loi.

Elle a ajouté qu'elle s'était adressée de manière informelle aux représentants du bureau du Commissaire aux droits de l'homme, mais que ceux-ci avaient affirmé qu'il n'y avait pas d'intimidation des prisonniers dans la colonie en question.

La mère du condamné Yuri Bilyak, Tetyana, a enregistré un message vidéo. Son fils est également dans la colonie de Berdyansk et parle de railleries et d'extorsion d'argent.

« Je suis Tetyana Bilak, mère d’un condamné, mon fils purge une peine dans la colonie de Berdyansk. Nous, les parents de tous les condamnés blessés qui ont été soumis à la torture, à des extorsions, à des passages à tabac dans la colonie 77 de Berdyansk, faisons appel à vous, Monsieur le Président, Monsieur le Ministre de la justice, Monsieur le Procureur général et vous prient de nous entendre. S'il vous plaît, protégez nos enfants, arrêtez la torture dans cette colonie. Faites attention à ces bourreaux qui n’ont pas encore été mis en cause », demande-t-elle.

Les proches des prisonniers et les défenseurs des droits humains exigent des forces de la commission interdépartementale de la capitale, que les actes de violence et d'extorsion de fonds commis dans la colonie soient vérifiés. La commission requiert l'inclusion de représentants d'organisations publiques indépendantes.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-