Le décès de l’enfant, blessé par les policiers, secoue l’Ukraine

Le décès de l’enfant, blessé par les policiers, secoue l’Ukraine

Ukrinform
Le 31 mai, un garçon de 5 ans qui souffrait de lésions physiques : traumatisme cranio-cérébral fermé, contusion cérébrale, hématome cérébral interne et  fracture de l'os temporal a été conduit à l'unité de soins intensifs de l’hôpital de Pereyaslav-Khmelnytsky. Il a été établi que le garçon avait été blessé d’une balle à la tête. Le 3 juin, l'enfant est décédé à l'hôpital.

Plus tard, les enquêteurs ont établi que l’enfant a été blessé par deux policiers en état d'ébriété. Actuellement, ils sont arrêtés pour suspicions de violation des paragraphes 2, 12, deuxième partie de l'article 115 du Code pénal ukrainien (meurtre avec préméditation d'un enfant mineur), ainsi que des deuxième et quatrième parties de l'art. 296 du Code pénal (hooliganisme commis par un groupe de personnes utilisant des armes).

Après la tragédie, le chef du quartier général de la police nationale de la région de Kyiv, DmitryTsenov, a démissionné. Le 4 juin, le ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov, et le chef de la police nationale, Serhiy Knyazev, ont rencontré la famille du défunt Kirill Tlyavov.

« Je vous promets que nous suivrons de près le déroulement de l'enquête et que nous communiquerons étroitement avec le procureur général et le bureau du procureur. J'espère que le tribunal prononcera une peine adéquate », a souligné Avakov.

Cependant, les Ukrainiens ne semblent pas satisfaits des promesses du ministre. Hier, dans la soirée, des actions de protestation se sont déroulées dans tout le pays.

C’est ainsi que quelques centaines de personnes se sont rassemblées devant le bâtiment du ministère de l’Intérieur à Kyiv pour une actions « Impunité tuée ».  Les participants ont amené des photos de Kirill, des jouets et fait entendre une berceuse.

À Jytomyr, les participants à l'action « Impunité tuée » ont allumé des fumigènes près du bâtiment de la police régionale, exigeant une punition à l'encontre des agents de la police soupçonnés d'avoir participé à la mort de l’enfant. Les activistes ont tenu une pancarte, « La police tue des enfants », et allumé des bombes fumigènes.

L’action à Kherson a été particulièrement agitée : elle a rassemblé des représentants de Svoboda, du Corps national, des amis et le père de Kateryna Handziuk, activiste de Kherson, tuée à l’acide sulfurique. Les participants ont demandé la réévaluation de tous les officiers de police, y compris sa direction, ainsi que la démission du ministre de l'Intérieur, Arsen Avakov.

Les habitants d’Odessa ont également exigé la démission d’Arsen Avakov. « Ce n’est pas la première fois que les Odessites viennent au commissariat, mais cette fois-ci, nous sommes venus avec des jouets d’enfants. Parce que l'enfant a été tué par des policiers en état d'ébriété. Et c'est l'aboutissement d'un échec. Cela est également devenu évident: s'il n'y a pas de changement dans l'ensemble du système, rien ne changera », a déclaré le chef de la branche régionale d'Avtomaydan, Vitaly Ustimenko.

Des actions similaires ont eu lieu à Tchernivtsi, Lviv, Zaporijjya ainsi qu’à Pereyaslav-Khmelnytsky, la ville d’où le petit garçon était originaire.

eh

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-