Les combattants de la LNR ont enlevé une femme ayant des problèmes auditifs

509
Ukrinform
Les combattants de la LNR ont enlevé une femme ayant des problèmes auditifs alors que cette dernière essayait de passer le point de contrôle à Stanytsya Louganska.

Cette information a été communiquée par le site d’information de la région de Lougansk Citynews.net.ua.

«Le 13 juillet, les terroristes russes ont enlevé Ludmyla Sourjhenko, qui revenait de Stanytsya Lougansk à Lougansk occupée. Selon les personnes qui étaient avec elle sur le point de contrôle, la dame avait des problèmes auditifs importants, donc elle a agacé les combattants pro-russes qui se trouvaient sur le point de contrôle», peut-on lire sur le site.

Les proches de Ludmyla ont appris qu’elle avait été vue pour la dernière fois sur le point de contrôle. Elle n’est pas rentrée chez elle. Les passants témoignent que les combattants l’ont forcée à rester en plein soleil de midi, ont pris son portable et l’ont obligé à tout sortir de son sac.

Plus tard, le site d’information a appris que la dame était handicapée auditive dès son enfance et qu’au moment où elle passait par le point de contrôle, elle n’avait plus de piles dans son appareil auditif. Nul ne sait ce qui a agacé les combattants. Elle n’a probablement tout simplement pas entendu ce qu’ils exigeaient.

Le lendemain de la disparition de Ludmyla, sa maman s’est adressée aux autorités d’occupation, mais n’a obtenu aucune réponse. 24 heures plus tard, le téléphone de Ludmyla s’est rallumé, mais ce n’est sûrement pas elle qui a commencé à répondre aux SMS.

«Sa maman ne recevait pas de SMS, ils n’arrivaient qu’aux autres. Quand une personne a reçu un SMS automatique signifiant que Ludmyla était joignable, elle s’est mise à lui téléphoner, mais l’appel a été rejeté. Cela s’est reproduit plusieurs fois, par la suite la personne a reçu un SMS «écris-moi». Ce qui paraît normal pour une personne ayant des problèmes auditifs. Cependant, quand les amis de Ludmyla lui ont envoyé un SMS pour dire qu’ils n’arrivaient pas à la joindre depuis plus de 24 heures, ils ont reçu un SMS plein de fautes d’ortographe, ce que Ludmyla ne faisait jamais», peut-on lire dans le communiqué.

Il y a toutes les raisons de craindre qu’une femme disparue il y a 3 jours soit en danger et aurait besoin d’aide et d’attention de la part des missions humanitaires.

La maman de Ludmyla appelle à l’aide les représentants des missions humanitaires présentes à Lougansk.

Au mois de mai, un habitant de Stanytsya Louganska n’a pas plu aux combattants pro-russes sur le point de passage de Stanytsya Louganska. Son cadavre a été retrouvé deux jours aprés l’incident.

EH

À l'ordre du jour

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-