Les séparatistes ont confirmé qu’ils détenaient en otage 71 Ukrainiens

Les séparatistes ont confirmé qu’ils détenaient en otage 71 Ukrainiens

168
Ukrinform
Les représentants des séparatistes des LDNR à Minsk ont confirmé qu’ils détenaient 71 Ukrainiens. En revanche, ils ont déclaré que, pour le moment, ils étaient en train de vérifier les informations sur le lieu où se trouvaient Stanislav Asseev, un journaliste ukrainien, et Ludmyla Sourjenko, une citoyenne ukrainienne ayant un handicap auditif. 

Cette information a été confirmée par Iryna Gerachtchenko, représentante ukrainienne dans le Groupe de contact tripartite.

«Les séparatistes ont confirmé qu’ils détenaient 71 Ukrainiens, dont 56 dans la DNR dans la colonie de Makiivka et 14 dans la LNR. Ils ont aussi déclaré vérifier les informations sur 6 autres Ukrainiens, notamment Stanislav Asseev, un journaliste ukrainien, et Ludmyla Surjenko, une citoyenne ukrainienne avec des problèmes auditifs, disparue à Stanytsya Louganska», a-t-elle déclaré.

La députée a aussi rappelé que depuis un mois déjà les combattants n’arrivent pas à «confirmer de manière officielle» la détention illégale de Stanislav Asseev, un journaliste ukrainien travaillant sous le pseudonyme de Stanislav Vassine.

«Une fois de plus, je suis surprise par l’attitude des représentants de l’OSCE dont l’obligation est d’insister sur la mise à disposition d’une information fiable et précise concernant les otages des LDNR, et non pas d’exprimer simplement leur inquiétude», a-t-elle souligné.

Parallèlement, elle a expliqué que les représentants des séparatistes exigeaient sur «le ton d'un ultimatum» la libération de 63 criminels n’ayant aucun rapport avec le conflit en Donbass.

Comme l’a déjà révélé Ukrinform, Stanislav Asseev, journaliste ukrainien,  a disparu le 2 juin sur le territoire contrôlé par les combattants de la soi-disant République populaire de Donetsk. La famille et les amis du journaliste craignaient qu’il ne fût arrêté par les «autorités» locales et menacé d’être torturé et maltraité. Depuis, il n’y a pas d’informations fiables sur son lieu de détention.

Le 13 juillet, les combattants de la LNR ont enlevé une femme ayant des problèmes auditifs alors que cette dernière essayait de passer le point de contrôle à Stanytsya Louganska. Cette information a été communiquée par le site d’information de la région de Lougansk Citynews.net.ua. «Le 13 juillet, les terroristes russes ont enlevé Ludmyla Sourjhenko, qui revenait de Stanytsya Lougansk à Lougansk occupée. Selon les personnes qui étaient avec elle sur le point de contrôle, la dame avait des problèmes auditifs importants, donc elle a agacé les combattants pro-russes qui se trouvaient sur le point de contrôle», peut-on lire sur le site.

EH 

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-