Les combattants pro-russes détiennent 152 otages, y compris des journalistes, des bénévoles, des femmes et des adolescents

Les combattants pro-russes détiennent 152 otages, y compris des journalistes, des bénévoles, des femmes et des adolescents

Ukrinform
Actuellement, les combattants pro-russes détiennent 152 Ukrainiens en otage. Parmi eux : des journalistes, des bénévoles, des femmes et des adolescents.

Cette information a été communiquée par Iryna Gerachtchenko, première adjointe du Président de la Rada Suprême d'Ukraine.

« Près de la ligne de démarcation, 30 000 enfants vivent dans cette zone de risque permanent. Nous avons aussi 1,6 millions de déplacés venus du Donbass occupé et de la Crimée annexée. Dans le Donbass occupé, 152 Ukrainiens sont retenus en otage. Certains sont en captivité depuis 3 ans. Parmi les otages : des journalistes, des bénévoles et neuf femmes. Depuis plus d’un an, les combattants pro-russes détiennent en prison 9 adolescents. La Croix Rouge et les organisations internationales n'ont pas l'autorisation de voir les otages. Des dizaines des prisonniers politiques ukrainiens et Tatars de Crimée sont mis en prison en Russie uniquement pour leur position "pro-ukrainienne" , a-t-elle déclaré lors de son discours à la cérémonie de récompense «Global Traiblazer Awards – 2017», tenue le 30 octobre.

Iryna Gerachtchenko a souligné que depuis trois ans, dans le Donbass, 2 328 militaires ukrainiens ont été tués, dont 3 femmes, plus de 8 300 militaires ont été blessés, dont 24 femmes, 1 369 Ukrainiennes sont devenues veuves, 2 200 mères ont perdu leurs fils militaires. Selon l’ONU, le conflit à l’est de l’Ukraine a ôté la vie à plus de 10 000 personnes, et plus de 25 000 ont été blessées.

Elle a souligné qu'un des problèmes les plus horribles reste celui des mines. Au total, 1 200 explosions de personnes sur les mines ont été enregistrées, 68 enfants ont été blessés.

Iryna Gerachtchenko a informé que plus de 70 otages ont été libérés par le sous-groupe humanitaire de Minsk.

« Nous avons réussi à libérer trois prisonniers des prisons russes. Mais depuis un an, la libération des otages est bloquée. Le monde se tait, tandis qu’il devrait hurler », a-t-elle souligné.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-