U.S.A : La responsabilité russe dénoncée dans le Donbass

U.S.A : La responsabilité russe dénoncée dans le Donbass

111
Ukrinform
Plusieurs diplomates américains, dont des membres de la mission américaine à l'OSCE ont ouvertement dénoncé le rôle de la Russie dans le conflit en cours en Ukraine et soutenu le refus ukrainien du pragmatisme concernant le sort de la Crimée

La représentation américaine à l'OSCE a déclaré jeudi 8 décembre que la Russie était responsable des violences en cours dans le Donbass.

Son chargé d’affaires, Harry Kamian, a accusé lors d’une réunion du conseil permanent de l’OSCE à Vienne la fédération de Russie d’avoir déclenché et de maintenir ouvert le conflit à l’Est de l’Ukraine. Selon lui, Moscou doit faire preuve de «"volonté politique" pour mettre fin aux violences.

"Contrairement à ce que mon estimé collègue russe a déclaré plus tôt ce matin, la responsabilité de la guerre qui persiste dans l'est de l'Ukraine incombe entièrement et exclusivement à la Fédération de Russie." a t-il déclaré.

Il a ajouté que les diplomates soulignent souvent la nécessité de parvenir à un règlement politique pour résoudre le conflit.  Dans ce cas, "Si la volonté politique existe à Moscou, la fin des souffrances et le rétablissement de la paix, et un soutien à l'Ukraine dans le cadre de ses frontières internationalement reconnues - par la communauté internationale -, peuvent effectivement être réalisés. [...] Nous attendons que la Russie respecte ses engagements".

Le même jour, Michael McFaul, un ancien diplomate de haut rang, a publié un tweet engagé appelant l'opinion publique américaine à faire preuve de lucidité concernant l’occupation illégale de la Crimée par la fédération de Russie. L’ancien ambassadeur des Etats-Unis à Moscou entre 2011 et 2014 a conseillé aux Américains qui contestent l'illégalité de l'annexion de la Crimée par la Russie et de l'agression russe contre l'Ukraine à s’imaginer une situation similaire aux Etats-Unis :

"Quand les Américains disent aux Ukrainiens d'être plus pragmatiques lorsqu'ils traitent avec la Russie, je me demande à quel point nous serions pragmatiques si la Chine annexait Hawaii, si le Canada envahissait le Maine ou si le Mexique soutenait les séparatistes en Californie?" a déclaré l’ancien diplomate.

Durant le premier mandat de Barack Obama, McFaul a servi comme conseiller spécial du président au Conseil national de sécurité avant d’être nommé à la tête de l'ambassade américaine à Moscou.

Depuis sa démission du service diplomatique, McFaul travaille en tant qu’expert géopolitique sur les questions russes et la politique internationale américaine et occupe une chaire de sciences politiques à l'université de Stanford.

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-