La Russie déplace 77 000 soldats à la frontière avec l'Ukraine - Ministère de la Défense

La Russie déplace 77 000 soldats à la frontière avec l'Ukraine - Ministère de la Défense

422
Ukrinform
La Russie a déployé 19 groupes tactiques issus des bataillons des premier et deuxième corps d’armée, qui comptaient plus de 77 000 soldats positionnés près de la frontière avec l'Ukraine.

Le ministre ukrainien de la Défense, Stepan Poltorak, a fait cette déclaration dans un entretien pour le journal Uriadovy Kurier :

"La poursuite des actions agressives dans l'est de l'Ukraine est tout à fait prévisible et il y a une probabilité que le conflit dégénère en agression à grande échelle du Kremlin, ce qui détruit l'illusion du refus de la Russie d'occuper une partie de notre territoire. Près de notre frontière, elle a déployé 19 groupes tactiques issus des bataillon du premier et du deuxième corps d’armée, comptant plus de 77 000 personnes, soit près de 1 000 chars, 2 300 véhicules de combat, plus de 1 100 systèmes d'artillerie et environ 400 systèmes de lancement de missiles", a déclaré le ministre.

Poltorak estime également que la Russie n'avait pas l’intention de refuser de poursuivre l'agression armée dans l'est de l'Ukraine, comme en témoigne la présence militaire russe dans certaines régions de Donetsk et de Lpuhansk, et la conduite des hostilités contre les forces armées ukrainiennes. Les positions ukrainiennes dans la zone de conflit ont été attaquées plus de 15 000 fois l'année dernière :

"Les dirigeants russes cherchent un moyen de transformer leur agression en un conflit gelé, plutôt que de le résoudre. En outre, le régime de Poutine espère toujours le retour de notre Etat dans le soi-disant monde russe et le refus de l'Ukraine d’Intégration atlantique. Moscou ne va pas mettre en œuvre les accords de Minsk : cela ne fait pas partie de ses plans, ainsi que le retrait des troupes d'occupation de notre territoire et le retour du contrôle ukrainien sur les territoires ukrainiens et la frontière ukraino-russe", a-t-il ajouté, soulignant que le Kremlin n’accepterait pas le format d'une force de maintien de la paix des Nations Unies dont les activités neutraliseraient l'influence et le pouvoir des régimes d'occupation locaux sous le contrôle de la Russie.

Selon lui, toutes les initiatives «pacifiques» de l'agresseur sont en réalité «le manteau de fourrure d'un mouton sur le corps d'un loup».

M. Poltorak a précisé que l'Ukraine continuerait de soutenir le processus de règlement politique et diplomatique du conflit dans le Donbass :

"Nous pouvons et nous utiliserons le droit souverain à la légitime défense, notre pays fonctionnera donc dans le cadre d'un ensemble de mesures politiques et diplomatiques, de sanctions et d'autres mesures visant à restaurer l'intégrité territoriale de l'Ukraine et à repousser et décourager l'agression armée de la Russie", a-t-il conclu.

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-