Poltorak : L'Ukraine n'envisage pas de s'emparer des territoires du Donbass comme la Russie l'a fait en Tchétchénie

Poltorak : L'Ukraine n'envisage pas de s'emparer des territoires du Donbass comme la Russie l'a fait en Tchétchénie

270
Ukrinform
L'Ukraine n'envisage pas de mener une offensive à grande échelle et de s'emparer du Donbass comme la Russie l'a fait en Tchétchénie. Cependant, elle doit renforcer ses forces armées afin qu'elles soient prêtes non seulement pour la défense, mais aussi pour la libération des territoires occupés.

Le ministre ukrainien de la Défense, Stepan Poltorak, a fait cette déclaration lors d’un entretien avec le journal gouvernemental Uriadovy Kurier, commentant les perspectives militaires offertes par la loi adoptée sur les particularités de la politique de l'Etat visant à assurer la souveraineté de l'Ukraine sur les territoires temporairement occupés des régions de Donetsk et Louhansk.

Selon lui, la nouvelle loi crée des conditions préalables au retour des territoires du Donbas occupé :

"Cette loi permet de conserver efficacement nos positions sans donner à l'ennemi la moindre chance de s'emparer de nouveaux territoires et de contribuer à la préparation de la libération des terres ukrainiennes", a déclaré le ministre, ajoutant que l’Ukraine ne prévoyaiit pas de "mener des opérations offensives à grande échelle et de prendre des territoires comme la Russie en Tchétchénie, détruisant des milliers de civils. L'Ukraine est un pays civilisé qui résoudra de manière civilisée le problème du retour de tous les territoires occupés par l'envahisseur."

Le ministre ukrainien de la Défense a également précisé qu’une "solution politique et diplomatique pacifique à la situation était [ce qu’il y avait de plus logique], compte tenu de l'ensemble des causes et conséquences qui ont déclenché et alimenté le conflit dans le Donbass ukrainien" :

"Quels sont les moyens de créer cette fenêtre d'opportunités? À mon avis, la question concerne le respect des accords de Minsk et la décision persistante de déployer une force de maintien de la paix de l'ONU dans des conditions acceptables pour l'Ukraine [...] Je comprends clairement qu'il faut du temps pour atteindre cet objectif, mais nous n'avons pas d'autre choix que de renforcer simultanément nos forces armées, afin qu'elles soient prêtes non seulement à la défense, mais aussi à la libération des territoires occupés, droit que notre armée a et n’a jamais perdu ", a t-il ajouté.

Selon Poltorak, la force de maintien de la Paix de l'ONU dans le Donbass n'aura de sens que si elle "aide à désengager les groupes armés illégaux, prendre le contrôle des 400 kilomètres de la frontière russo-ukrainienne et arrêter l'approvisionnement en troupes et en armements russes. Il sera alors possible de parler de processus politiques adéquats et de réintégration de Donetsk et de Lougansk."

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «Publicités» et «PR» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>