Il y a 5 ans, l’armée ukrainienne a abandonné Debaltseve

Il y a 5 ans, l’armée ukrainienne a abandonné Debaltseve

Ukrinform
En février 2015, après des semaines de combats acharnés, Kyiv a finalement lâché la ville de Debaltseve, verrou stratégique, aux troupes russes.

Debaltseve et sa région est un nœud routier et ferroviaire stratégique qui était tenu depuis le 28 juillet 2014 par l’armée ukrainienne ont subi à partir de la mi-janvier 2015 des assauts répétés des forces russes.

Le 18 février 2015, 2 475 soldats ukrainiens, qui ont continué à être bombardés par les troupes en dépit du cessez-le-feu prévu par l'accord de Minsk 2 à partir du 15 février à 00h00, quittent la ville, laissant les combattants russes y entrer. Malgré les propos rassurants du président ukrainien : « Nos unités ont quitté la ville comme prévu, de manière organisée, avec leurs équipements de combat, les chars, les blindés, les canons automoteurs et les véhicules », la perte de cette ville constitue un revers majeur supplémentaire pour Kyiv.

L’offensive des forces pro-russes contre cette ville est intervenue malgré une nouvelle trêve arrachée la semaine dernière à Minsk entre les dirigeants allemand, français, russe et ukrainien. L’Occident a fermement dénoncé la prise de Debaltseve mettant en cause Moscou. « La Russie et les séparatistes doivent immédiatement et pleinement mettre en œuvre les engagements pris à Minsk », a insisté la chef de la diplomatie européenne, Federica Mogherini.

À Riga, le secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg, a répété cette accusation. « Les troupes russes, l’artillerie, les unités de défense antiaérienne de même que les éléments de commandement et de contrôle sont toujours actifs en Ukraine », a-t-il précisé.

Au lendemain de cette lourde défaite pour le pouvoir central ukrainien, Kyiv demande l'envoi de casques bleus dans la région. Les Ukrainiens, eux, demandent l'appui des alliés de l'Ukraine, la France et l'Allemagne en premier lieu, pour faire respecter le cessez-le-feu décidé à Minsk la semaine dernière.

Selon les sources d’informations officielles, au cours de la retraite, les Ukrainiens perdent au moins 13 soldats tués, 157 blessés, 82 disparus et encore 93 militaires ukrainiens se sont faits prisonniers. Cependant, selon les sources des ONG et des volontaires, le nombre de morts s’élève à quelques centaines de personnes.

Lire aussi : Volodymyr Zelensky: l'attaque ennemie dans le Donbass est une tentative de perturber le processus de paix

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-