ONU : La situation humanitaire dans le Donbass ne s’améliore pas

ONU : La situation humanitaire dans le Donbass ne s’améliore pas

Ukrinform
Le calme relatif s’est installé à l’est de l’Ukraine, cependant la situation humanitaire ne s’était pas améliorée.

Cette déclaration a été faite par Rosemary DiCarlo, la cheffe des affaires politiques des Nations Unies, lors d’une réunion du Conseil de sécurité consacrée à la situation en Ukraine.

Mme DiCarlo a rappelé que les dirigeants de la France, de l’Allemagne, de la Russie et de l’Ukraine s’étaient rencontrés il y a plus d’un an à Paris le 9 décembre 2019 sous le format dit de Normandie, une réunion qui s’était conclue par l’adoption de mesures immédiates pour stabiliser la situation dans la zone de conflit,  peut-on lire sur le site de l’Organisation des Nations Unies.

La Secrétaire générale adjointe aux affaires politiques et à la consolidation de la paix s’est aussi félicitée que le Groupe de contact trilatéral – composés de l’Ukraine, de la Russie et de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OCDE) - ait convenu d’un cessez-le-feu indéfini entré en vigueur le 27 juillet 2020. Cet accord pour l’arrêt des combats, conformément à l’appel du Secrétaire général en faveur d’un cessez-le-feu mondial, a permis une diminution significative du nombre de victimes civiles dues aux échanges de tirs.

« Une autre évolution encourageante est la libération et l’échange de détenus liés au conflit », a noté Mme DiCarlo, tout en prévenant que la situation générale restait fragile en raison du peu de progrès significatifs dans la mise en œuvre des autres dispositions politiques et sécuritaires convenues.

« Bien que le calme règne, la situation humanitaire ne s’est pas améliorée », a regretté Mme DiCarlo, en expliquant que la pandémie de Covid-19 a aggravé les problèmes d’accès pour l’ONU, ainsi que les pénuries de médicaments, d’équipements et de personnel médical, en particulier dans les zones non contrôlées par le gouvernement.

Illustrant son propos, elle a indiqué que 3,4 millions de personnes ont encore besoin d’aide humanitaire, que plus de la moitié des personnes dans le besoin sont des femmes et que 40% sont des personnes âgées. Les Nations Unies s’inquiètent particulièrement pour les groupes vulnérables vivant le long de la ligne de contact.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-