Siemens affirme que leur contrat interdit l’utilisation de leurs turbines en Crimée

56
Ukrinform
L’entreprise allemande Siemens affirme que leur contrat prévoit l’utilisation des turbines, qu’ils ont produites, dans la centrale électrique de Taman, mais interdit leur utilisation en Crimée.

Cette information a été communiquée par l’édition «Evropeyska pravda » qui se réfère à des sources au sein de Siemens.

Les représentants de Siemens soulignent que la vente n’aurait pas eu lieu, s’ils avaient su que l’entreprise russe avait l’intention de transporter leurs turbines en Crimée. Actuellement, l’entreprise allemande demande au tribunal d’annuler la vente, de mettre les turbines en état d’arrestation et d’interdire leur montage en Crimée.

Le 6 juillet, l’agence Reuters a diffusé information selon laquelle deux turbines produites par l’entreprise allemande Siemens avaient été transportées en Crimée en dépit des sanctions de l’Union européenne.

EH

À l'ordre du jour

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-