Siemens pourrait quitter le marché russe après le scandale des turbines

89
Ukrinform
La direction de la société allemande Siemens pourrait quitter le marché russe en raison du scandale lié à la livraison en Crimée de deux turbines de gaz fabriquées par Siemens. Les turbines ont été livrées en contournant les sanctions et contre le gré du producteur.

Cette information a été communiquée par une édition allemande Wirtschaftswoche.

«La société revoit sa politique commerciale avec la Russie après que deux turbines se sont retrouvées en Crimée malgré les sanctions», peut-on lire dans le communiqué.

Joe Kaeserm, directeur de Siemens, pourrait décider de retirer sa société du consortium Siemens Gas Turbines Technologies et «Silovien machiny» russe, qui rassemble les turbines, mais aussi d’arrêter toute coopération avec l’entreprise russe Interautomatika dont les Allemands possédent 65% d’actions. «Actuellement, le groupe ciblé étudie toute cette affaire».

Steffen Seibert, représentant du gouvernement allemand, a déclaré qu’«il surveillait très attentivement cette affaire qui était absolument inacceptable» et attendait des explications de la part de l’entreprise qui devait respecter les sanctions. Le Bureau du Procureur de Munich enquête à son tour sur cette affaire.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-