Berlin s'indigne de la décision de Gazprom de mettre fin aux contrats énergétiques avec l'Ukraine

Berlin s'indigne de la décision de Gazprom de mettre fin aux contrats énergétiques avec l'Ukraine

Ukrinform
La décision de Gazprom de mettre fin à ses contrats avec Naftogaz et d'arrêter la fourniture de gaz naturel a suscité des inquiétudes en Allemagne et en Europe.

Le porte-parole du gouvernement allemand, Steffen Seibert, a fait cette déclaration lors d'un point presse ce lundi, rapporte le correspondant d'Ukrinform en Allemagne :

"Le gouvernement fédéral a pris connaissance avec inquiétude de l'annonce faite par Gazprom concernant son intention de mettre un terme à ses contrats avec l'Ukrainien Naftogaz. Le fait que le gaz ne soit pas livré à l'Ukraine est encore plus préoccupant", a déclaré M. Seibert.

Le porte parole en a profité pour rappeler les deux décisions prises par la Cour d'arbitrage de Stockholm sur le différend entre les deux sociétés énergétiques, en faveur de l'entreprise ukrainienne, fin décembre 2017 et fin février 2018. Berlin estime que les deux entreprises doivent maintenant se conformer à ces décisions :

"Si Gazprom annonce prématurément la résiliation des contrats, cela provoquera une irritation non seulement ici, en Allemagne, mais aussi dans d'autres pays de l'UE et au niveau de la Commission européenne", a déclaré M. Seibert.

Selon lui, il est dans l'intérêt de l'UE, de la Russie et de l'Ukraine que ces deux pays agissent en partenaires fiables concernant l'approvisionnement européen en gaz et en garantissent l'approvisionnement continu.

Il a également salué l'intervention de Maros Sefcovic, vice-président de la Commission européenne pour l'énergie, afin de résoudre ce conflit.

Le 28 février, l'Institut d'arbitrage de la Chambre de commerce de Stockholm avait obligé Gazprom à payer 4,63 milliards de dollars à Naftogaz en compensation du non-respect de ses obligations de transit de gaz. Le PDG de Gazprom, Alexei Miller, avait par la suite déclaré que son entreprise, suite à la décision arbitrale en sa défaveur, entamait le processus de résiliation des contrats de fourniture et de transit de gaz avec Naftogaz.

Le prépaiement effectué par l'Ukraine à Gazprom, dans l'attente de l'approvisionnement en gaz du mois de mars avait été retourné et la livraison annulée, obligeant l'Ukraine a signer un contrat avec un fournisseur polonais.  

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-