Hroïsman promet de mettre fin à la privatisation illégale

Hroïsman promet de mettre fin à la privatisation illégale

230
Ukrinform
Le Premier ministre ukrainien, Volodymyr Hroïsman, a déclaré que l'introduction de nouvelles règles concernant la privatisation des entreprises publiques mettrait fin à la composante parallèle et souterraine de ce processus et permettre leur développement économique.

Le chef du gouvernement a fait cette déclaration à la sortie d'une réunion du Conseil des ministres ce jeudi :

"Les entreprises publiques d'importance stratégique ne seront pas vendues.vLes petites entreprises seront vendues par le biais d'une vente aux enchères électronique comme [avec le sytème] ProZorro, absolument ouverte et de transparente, il n'y aura pas de contrôle sur la privatisation [...] Cette décision mettra fin à la privatisation souterraine. C'est un coup dur pour la corruption", a déclaré Hroïsman.

"Il est nécessaire d'attirer des conseillers hautement qualifiés dans le processus de préparation à la privatisation des grandes entreprises d'État, qui travailleront correctement et fourniront des informations aux acheteurs et aux investisseurs potentiels", a ajouté le premier ministre.

Lire aussi : Ministère du Développement économique: Les revenus de la vente via le système ProZorro sont croissants 

Concernant les plus grosses entreprises, selon le chef du gouvernement, la nouvelle réforme sur la privatisation imposera désormais que toutes les grandes entreprises publiques aient nécessairement un conseils de surveillance :

"Toutes les sociétés auront des conseils de surveillance indépendants Nous organisons déjà un concours pour le conseil de surveillance des Chemins de fer ukrainiens « Ukrzaliznytsia ». S'il n'y a pas de conseil de surveillance, personne ne s'occuperait de la direction de l'entreprise et ils pourraient faire ce qu'ils veulent ", a déclaré Hroïsman

Selon lui, Ukrzaliznytsia (la compagnie de chemins de fers), Ukrenergorynok (domaine de l'énergie) et Ukrposhta (la Poste) devraient voir se créer leur conseil de surveillance dans un proche avenir. Ce type de contrôle est sensé, d'après le gouvernement, améliorer de manière significative l'efficacité des sociétés et des grandes entreprises, qui s'y prépareraient correctement et fourniraient des informations aux acheteurs et aux investisseurs potentiels.

le 18 janvier 2018, la Verkhovna Rada (le Parlement ukrainien) avait adopté la loi sur la privatisation des biens d'Etat et en mars dernier, le Fonds des propriétés d'Etat a annoncé avoir approuvé environ 600 installations disponibles à la privatisation à petite échelle, qui seront mises en vente en 2018.

Lire aussi : Le Fonds des biens immobiliers d'État rapporte des recettes record liées à la privatisation

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>