FMI : les gouvernements des pays à faible revenu doivent faire des choix difficiles

FMI : les gouvernements des pays à faible revenu doivent faire des choix difficiles

Ukrinform
En dépit de l’ampleur sans précédent de la riposte budgétaire mondiale à la crise, les mesures prises à l’échelle nationale ont été déterminées par la capacité d’accès à l’emprunt de chaque pays et par le niveau antérieur à la crise de sa dette publique et de sa dette privée.

Cette information figure dans le rapport rédigé par les experts du Fonds monétaire international.

Dans les pays avancés et dans certains pays émergents, les achats de dette souveraine effectués par les banques centrales ont aidé à maintenir les taux d’intérêt à leurs niveaux historiquement bas et ont soutenu les emprunts publics. Dans ces pays, la riposte budgétaire à la crise a été massive.

Dans de nombreux pays émergents et pays à faible revenu en revanche, les gouvernements ne disposaient que d’une faible marge de manœuvre pour augmenter leurs emprunts, ce qui a nui à leur capacité à verser davantage d’aides à ceux qui étaient les plus touchés par la crise. Ces gouvernements doivent faire des choix difficiles.

Au moment où les économies redémarrent timidement, mais dans un contexte d’incertitude persistante quant à l’évolution de la pandémie, les gouvernements doivent veiller à ne pas retirer trop vite les soutiens budgétaires. Cependant, ceux-ci doivent devenir plus sélectifs et ne pas faire obstacle aux nécessaires réaffectations sectorielles lorsque l’activité reprend. Les aides doivent doit être progressivement transférées de la protection des vieux emplois au retour à l’emploi des individus — par exemple, en réduisant les programmes de maintien dans l’emploi (subventions salariales), en rétablissant l’obligation de recherche d’emploi et en formant à de nouvelles compétences — et en aidant les entreprises viables mais encore vulnérables à rouvrir en toute sécurité. Dans un contexte de taux bas et de chômage élevé, une hausse de  l’investissement public — en commençant par l’entretien puis en accélérant les projets — peut créer des emplois et stimuler la croissance économique.

Les pays émergents et les pays à faible revenu confrontés à de fortes contraintes de financement devront faire plus avec moins, en redéfinissant les axes de dépenses prioritaires et en augmentant leur efficience. Certains de ces pays auront peut-être besoin de nouvelles mesures d’aide financière et d’allégement de la dette.

Les gouvernements doivent aussi prendre des mesures pour améliorer l’observance fiscale et envisager d’augmenter les impôts pour les groupes les plus aisés et les entreprises fortement bénéficiaires. Les recettes générées par ces mesures aideraient à financer les services essentiels, comme les filets de sécurité sanitaire et sociale, pendant une crise qui a frappé plus durement les segments les plus pauvres de la société.

Une fois la pandémie sous contrôle, les gouvernements devront favoriser la reprise tout en gérant les conséquences de la crise — notamment le niveau élevé des déficits budgétaires et de la dette publique.

Les pays qui disposent d’une marge de manœuvre budgétaire et où la crise a laissé de profondes cicatrices, comme un chômage de longue durée élevé, devront assurer une relance budgétaire temporaire tout en prévoyant un ajustement à moyen terme.

Les pays très endettés et qui ont moins accès aux financements devront aussi procéder à un ajustement à moyen terme, en s’efforçant de protéger l’investissement public et les transferts au profit des ménages à faible revenu.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-