Iran dénonce un jugement canadien «sans fondement» dans l’affaire du vol PS 752

Iran dénonce un jugement canadien «sans fondement» dans l’affaire du vol PS 752

Ukrinform
L’Iran officiel a rejeté vendredi le jugement rendu par la justice canadienne selon lequel ses militaires ont commis un acte «terroriste» en abattant «intentionnellement» un Boeing ukrainien en janvier 2020, affirmant que le tribunal n'était pas compétent pour rendre une telle décision.

Le porte-parole des Affaires étrangères iraniennes Saïd Khatibzadeh a déclaré vendredi dans un communiqué que le verdict n'avait «aucun fondement» et ne s'appuyait sur aucune «preuve objective». La cour canadienne n'a «aucune autorité pour se prononcer sur cet incident aérien» qui a eu lieu hors de son territoire et de sa juridiction, a-t-il ajouté.

M. Khatibzadeh a accusé le gouvernement canadien «d'exploiter le chagrin» des familles des victimes et le juge chargé de l'affaire d'avoir suivi des «ordres politiques».

Jeudi, la cour supérieure de l'Ontario a jugé que les tirs de deux missiles contre le vol PS752 de la compagnie Ukraine International Airlines au départ de Téhéran étaient, «selon toute probabilité», «intentionnels» et considérés comme un «acte de terrorisme» aux yeux de la loi canadienne.

Selon les avocats de quatre proches des victimes ayant porté l'affaire devant la justice canadienne, cette décision ouvre la voie à des demandes d'indemnisation de leurs clients envers l'Iran pour «acte terroriste». Les plaignants réclament 1 milliard d'euros de dommages et intérêts.

Le vol PS-752 de la compagnie Ukraine International Airlines (UAI) reliant Téhéran à Kyiv a été abattu le 8 janvier par deux missiles. Le rapport note que le premier des deux missiles tirés sur l'avion a été mis à feu par l'opérateur d'une batterie de défense « sans que celui-ci eût reçu de réponse du centre de coordination » dont il dépendait. Le deuxième missile a été tiré trente secondes plus tard en tenant compte « de la continuité de la trajectoire de la cible détectée », ajoute le rapport.

Les 176 personnes à bord de l'appareil, un Boeing 737, majoritairement des Iraniens et des Canadiens, mais aussi 11 Ukrainiens (dont les neuf membres d'équipage) ont péri. La tragédie a suscité une forte réprobation en Iran, surtout après qu'il eut fallu trois jours pour que les forces armées reconnaissent avoir abattu l'avion « par erreur » après qu'un opérateur de batterie de missiles l'eut pris pour un missile.

La défense antiaérienne iranienne était alors en état d'alerte maximum, s'attendant à des représailles américaines après des tirs de missiles iraniens sur une base abritant des soldats américains en Irak.

eh


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2021 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-