Les Tatars de Crimée sont en train de vivre leur pire époque depuis 1944

62
Ukrinform
À l’occasion du 73e anniversaire de la déportation des Tatars de Crimée, le ministère ukrainien des territoires temporairement occupés et des personnes déplacés a déclaré dans un communiqué que depuis l’occupation de la péninsule par la Russie, les Tatars subissent leur pire période depuis la déportation de 1944.

Selon la déclaration du ministère des territoires occupés et des personnes déplacées,:

« Aujourd’hui, le peuple des Tatars de Crimée est en train de vivre les moments les plus affreux depuis la déportation de 1944. Les disparations, les poursuites criminelles engagées pour des prétextes imaginaires, les lourdes peines de prison, l’interdiction du Madjlis, l’interdiction d’entrée sur le territoire de la Crimée proclamée à l'encontre d'un grand nombre de citoyens, l’interdiction de manifester ... tout cela sont comme de terribles échos du crime de 1944».

Le ministère se dit persuadé que les crimes actuels de la Russie seront condamné par la communauté internationale.

La déportation des Tatars de Crimée, organisée par le pouvoir soviétique a commencé le 18 mai 1944 lorsque 200 000 Tatars ont été forcés de quitter leur terre. Durant la première année d’exil, plus de 30 000 personnes sont décédées.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-