Un candidat à la direction du Parti conservateurs du Canada promet de contribuer à la désoccupation de la Crimée

Un candidat à la direction du Parti conservateurs du Canada promet de contribuer à la désoccupation de la Crimée

161
Ukrinform
 Le Canada devrait soutenir l’Ukraine pour fonder une plateforme indépendante pour contribuer à la désoccupation de la Crimée.  

Cette idée est inscrite dans le programme électoral de Chris Alexander, candidat à la direction du Parti conservateurs du Canada et ancien ministre de la Citoyenneté et de l'Immigration du Canada. 

«En tant que Leader du Parti conservateur du Canada et Premier Ministre du Canada, je voudrais:

- renforcer le régime des sanctions contre tous les titulaires de charge russes, les officiers militaires et de renseignement, les hommes d'affaires, les entreprises, les organismes publics, les médias, les organisations de la société civile et les autres personnes (Igor Sechine et Vladimir Iakovlev y compris) impliquées dans l'invasion illégale et l’occupation de l'Ukraine (incluant les assassinats, les enlèvements et la torture) afin de s'assurer que les membres de leur famille et eux-mêmes soient soumis à d'importantes interdictions en ce qui concerne les voyages, lestransactions financières et les opération sur actifs ;

- travailler afin de suspendre l’accès des entités sanctionnées au réseau SWIFT ;

- mettre en place les sanctions de type Magnitsky contre les responsables des meurtres extrajudiciaires de Sergeï Magnitsky, d'Aleksandr Litvinenko, d'Anna Politkovskaïa, de Boris Nemtsov et de d’autres opposants politiques du régime de Poutine, ainsi que pour l’abattage du vol MH17 de la Malaysian Airlines par le personnel militaire russe;

-  élargir l’échelle du partenariat de défense du Canada avec l'Ukraine en augmentant l’étendue et la grandeur de la formation des forces de combat ukraïniennes sous l’égide de l’Opération UNIFIER, en fournissant des systèmes d’armes létales afin de défendre le territoire et la souveraineté de l’Ukraïne, en concluant l’accord Canada-Ukraïne de coopération en matière de défense, ainsi qu’en élaborant de nouvelles capacités ensemble;

- s'associer à l'Ukraine dans un partenariat pour prévenir et traiter les blessés de combat, ainsi que pour prévenir, diagnostiquer et traiter le syndrome de stress post-traumatique (SSPT) et d'autres traumatismes liés au stress opérationnel au sein des forces armées ukrainiennes;

- déployer les bons offices du Canada à l’appui des efforts du gouvernement ukrainien afin de créer une plate-forme internationale pour mettre terme à l’occupation de la Crimée par l'Etat russe, faciliter la pleine reprise du contrôle ukrainien, et arrêter les violations systématiques des droits de l'homme en Crimée par la Russie, en particulier contre les membres des minorités ukrainiennes et des tatares de Crimée;

- lancer un partenariat stratégique de grande envergure avec l'Ukraine pour soutenir les réformes basées sur le marché, la transformation du secteur public, des institutions de justice efficaces, et une intégration plus poussée dans les institutions européennes euro-atlantiques et l’économie mondiale plus large;

- maintenir l'Ukraine comme un pays privilégié pour l'assistance internationale du Canada, tout en mettant pleinement en œuvre l'Accord de libre-échange Canada-Ukraine;

- mettre en place une capacité numérique en ukrainien et en russe pour diffuser, afficher et streamer des rapports de qualité sur le conflit et sur les affaires ukrainiennes et régionales à tous les publics concernés;

- jouer un rôle de leadership en faisant la promotion active de l'adhésion de l'Ukraine et de la Géorgie à l'OTAN et aux institutions européennes et euro-atlantiques;

- approfondir le partenariat stratégique du Canada avec l’Europe sur les solutions alternatives à long terme pour réduire la dépendance du pétrole et du gaz russe;

- défendre et participer à la consolidation de la position de dissuasion de l'OTAN, y compris dans le domaine cybernétique, afin de prévenir toute agression de la part de la Russie en Ukraine, dans les pays baltes ou ailleurs;

- poursuivre toutes les voies actuellement disponibles en droit international, y compris l'affaire pendante devant la Cour internationale de Justice, pour pénaliser la Russie pour son agression illégale, son invasion et l'occupation illégale de certaines parties de l'Ukraine.

- soutenir activement les médias russes libres, la société civile, les défenseurs des droits de l'homme et l'opposition politique organisée contre le régime autoritaire russe; et

- défendre activement l'intégrité territoriale de la Moldavie et de la Géorgie, la fin à l’interférence de la Russie dans ces pays et à tout autre pays visé par le Kremlin de Poutine par la voie de la déstabilisation, l’infiltration ou la subversion ».

Une élection à la direction du Parti conservateur du Canada aura lieu le 27 mai 2017 afin d'élire le chef du Parti conservateur.  Ce parti porte le titre de l’opposition officielle au Parlement du Canada. 

og

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-