L’assassin de l’adolescent de Kramatorsk pourrait avoir des informations sur le «Buk » ayant abattu le vol MH17

L’assassin de l’adolescent de Kramatorsk pourrait avoir des informations sur le «Buk » ayant abattu le vol MH17

124
Ukrinform
Il se peut que la Russie ait refusé d’extrader vers l’Ukraine Vadim Pogodine, le chef de guerre de la LNR ayant tué Stephan Tchoubenko, un jeune garçon originaire de Kramatorsk, car Pogodine possèderait des informations concernant le système de missiles sol-air «Buk » ayant abattu l’avion malaisien en juillet 2014 au-dessus du Donbass.

Сette information a été publiée par l’édition «Novaya gazeta» dans l’article: «Khmoury est celui qui s’inquiète le plus pour Pogodine. Quel est le rapport entre un «héros de Novorossia » qui a fusillé un adolescent ukrainien et l’affaire du vol MH17».

«Tout le monde avait l’impression que Moscou rendrait facilement Pogodine. Depuis les deux dernières années, quelques cas d’extradition de criminels entre la Russie et l’Ukraine ont même été constatés. Parmi les candidats à l’extradition il y a eu quelques anciens combattants du Donbass. Je n’avais aucun doute sur le fait que Pogodine rejoindrait les criminels extradés et, à juste titre, si ce n’est un petit détail. C’est que les députés de la Douma russe et d’autres «héros» ont pris sa défense. Il savait probablement beaucoup de choses» note l’auteur de l’article.

Il est à noter que Pogodine est accusé d’avoir fusillé le jeune garçon par les autorités ukrainiennes, mais aussi par les «autorités» d’occupation de la DNR. Malgré tout, la Russie n’a pas voulu transférer le sadique.

Selon les auteurs de l’article, cela pourrait avoir un rapport avec le fait que Pogodine fasse partie du cercle étroit des pionniers de l’aventure donbassienne, parmi lesquels figurent les Russes Olexandre Boroday, Igor Strelkov (Guirkine), Sergei Doubinsky (Khmoury), Igor Bezler (Bess) et l’Ukrainien Olexandre Khodakovsky. En 2014, ils étaient sur l’avant-front de la guerre hybride russe, par la suite ils ont quitté cette aventure en transmettant la routine entre les mains des professionnels de l’armée hybride.

«Cependant, une vielle amitié n’est pas la seule chose qui unisse ces vieux camarades. Il y a aussi autre chose : ils savent tous qui était responsable du système de missiles sol-air «Buk » ayant abattu l’avion malaisien en juillet 2014 au-dessus du Donbass. Tous ces personnages savent exactement ce qui s’est passé dans le ciel du Donbass le 17 juillet 2014. Et, bien entendu, si l’un entre eux est extradé en Ukraine, ce serait alors un beau cadeau pour les enquêteurs de l’affaire du vol MH17. Et L’Ukraine fait partie du groupe des pays-membres de l’enquête», peut-on lire dans l’article.

Il est à noter que Khmoury, dont le vrai nom est Sergei Doubinsky, un général-major des Forces militaires russes, «s’inquiète beaucoup pour le sort de Pogodine, accusé d’un meurtre cruel et de sadisme». Selon les enquêteurs, Khmoury serait le responsable du transport du «Buk» sur le territoire du Donbass.

Comme Ukrinform l’a déjà relevé, les « forces de l’ordre » de la Crimée occupée ont libéré Vadym Pogodine, ancien chef de guerre et commandant du bataillon «Kertsh» de l’organisation terroriste «DNR», accusé d’avoir fusillé Stephan Tchoubenko, un jeune habitant de Kramatorsk alors âgé de 16 ans.

Stephan a disparu le 23 juillet 2014 à la gare de Donetsk où il devait prendre une correspondance sur le trajet Kyiv-Kramatorsk. Son corps n’a été retrouvé que le 6 octobre et identifié alors par sa mère.

Selon les résultats de l’enquête préliminaire, le 28 juillet trois habitants de la région de Donetsk ont tué un jeune garçon dans le village de Corbatheva-Mychaylivka du district Proletarsky de la région de Donetsk. Les assassins ont été identifiés : Yuriy Moskalev, Maxim Soukhomlinov et Vadym Pogodine.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2017 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-