L’Ukraine continuera à développer les langues des minorités nationales

L’Ukraine continuera à développer les langues des minorités nationales

Ukrinform
A l’avenir l’Ukraine continuera à développer des langues des minorités nationales.

Cette information a été communiquée par Pavlo Klimkine, ministre des Affaires Étrangères de l’Ukraine,  dans le contexte des déclarations faites par des ministères des Affaires Étrangères de quelques pays européens estimant que la nouvelle loi sur l’enseignement, votée par la Rada Suprême ukrainienne, violait les droits des minorités nationales.

« L’Ukraine continuera à tout faire pour développer la langue ukrainienne et garantir le développement libre des langues des minorités nationales, car tel est notre devoir », a-t-il souligné.

Pavlo Klimkine a assuré que cette semaine le ministère de l’Éducation présentera une information complète de la loi sur l’enseignement et sur son application.

« Nous cherchons à la mettre en œuvre et non pas à l’interpréter d’une manière émotionnelle », a-t-il expliqué. 

Il a précisé que cette année, 75% des élèves du district de Berehovo dans la région de Transcarpathie  n’ont pas réussi à passer le BAC en ukrainien.

« Nous devons améliorer la situation sans perdre la qualité de l’enseignement en hongrois », a-t-il souligné.

Comme Ukrinform l’a déjà relevé, le 5 septembre, la Rada Suprême  a voté une loi « Sur l’enseignement » qui réglementera la question de la langue dans les établissements d’enseignement.

La loi « Sur l’enseignement » prévoit une période de transition, pour les enfants inscrits dans les écoles le 1er septembre 2018, leur permettant de suivre leurs études dans la langue d’une minorité nationale jusqu’au 1er septembre 2020. À partir du 1er septembre 2021, les enfants de l’école maternelle et des premières classes pourront faire leurs études et parallèlement, apprendre la langue d’État. À partir de la 5e année d’études, les enfants des minorités nationales feront toutes leurs études en langue d’État et suivront la langue d’une minorité nationale en option. Si cette langue appartient à des langues de l’Union européenne, elle sera utilisée pour l’enseignement dans certains cursus.

Plusieurs pays ont exprimé leur mécontentement face à cette loi, notamment, la Hongrie, la Roumanie, la Pologne et la Moldavie. 

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-