Renat Paralamov a parlé des tortures qu’il avait subies au FSB

Renat Paralamov a parlé des tortures qu’il avait subies au FSB

Ukrinform
Renat Paralamov, le Tatar de Crimée arrêté par le FSB le 13 septembre 2017, a divulgué des informations sur les tortures qu’il avait subies lors de sa détention.

Ce récit de Paralamov a été diffusé par le site de «Crimée. Réalités».

«Ils m’ont frappé, puis ils ont baissé mon pantalon, m’ont laissé les fesses dénudées et y ont appliqué deux fils électriques, j’ai compris cela sans le voir, car ils m’avaient mis un sac sur la tête, et ils m’ont soumis à des chocs électriques. Puis ils ont fait venir des médecins qui m’ont piqué avec je ne sais quel produit. Ensuite, une femme-médecin a secoué ma mâchoire, qui était douloureuse après l'injection, et a dit que je simulais», a-t-il raconté.

«Par la suite, ils m’ont mis à genoux, m’ont bâillonné avec du ruban adhésif, ont placé une ceinture autour de ma tête et ont commencé à la serrer. J’ai eu très mal, alors ils m’ont forcé à signer deux procès-verbaux dans lesquels j’ai mentionné mon nom, celui de certaines de mes connaissances aussi, ainsi ceux qu’ils voulaient y voir figurer».

L’avocat Emil Kourbedinov a souligné qu’il était en train de préparer des déclarations pour les déposer à la police de la Crimée occupée.

«Il s’agit d’une procédure standard. Nous voulons aussi nous adresser aux Comités de l’ONU de la torture et des disparitions forcées», a-t-il déclaré.

L’avocat est persuadé que son client a été enlevé et kidnappé par le Service fédéral de sécurité du FSB.

«Ils portaient des chevrons du FSB, des casquettes du FSB, se sont présentés comme des agents du FSB et, étant donné les questions qu’ils ont posées et les procès-verbaux qu’ils ont demandé de signer, je suis sûr à 99,9% que c’était réellement des agents du FSB», a-t-il déclaré.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-