L’UNICEF: les enfants sont des plus en plus souvent les victimes dans les zones du conflit

L’UNICEF: les enfants sont des plus en plus souvent les victimes dans les zones du conflit

Ukrinform
Les attaques contre les enfants dans la zone du conflit ont atteint leur point critique en 2017. Désormais, l’Ukraine aussi fait partie des pays où les enfants sont en danger. Ils sont 200 000 à vivre sous une  menace permanente à l’est du pays.

Cette information figure dans le nouveau rapport du Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF).

«Manuel Fontaine, directeur des programmes de l’UNICEF, a souligné que la plupart des enfants avaient été agressés chez eux, dans les écoles et sur les aires de jeux, et qu’une telle cruauté ne devrait pas devenir la norme», peut-on lire dans le rapport.

Le rapport indique les pays où les enfants sont souvent victimes des agressions.

En particulier en République centrafricaine, en raison de l'augmentation du niveau de violence, des enfants ont été tués, violés, enlevés et recrutés dans des groupes armés.

Les militants islamistes de «Boko Haram» ont forcé au minimum 135 enfants dans le nord-est du Nigeria et au Cameroun à se suicider, ce qui est presque cinq fois plus qu'en 2016.

À lire aussi  : UNICEF: les mines dans le Donbass menacent la vie de 220 000 enfants

Les enfants musulmans des Rohingyas au Myanmar ont souffert d'une «cruauté choquante et massive» lorsqu'ils ont été expulsés de leurs maisons dans l'État Rakhine.

Au Sud-Soudan, plus de 19 000 enfants ont été forcés à rejoindre les forces armées et les formations militaires.

Les affrontements au Yémen ont fait au moins 5 000 victimes parmi les enfants qui, selon les chiffres officiels, ont été tués ou blessés, et le nombre réel est probablement beaucoup plus important.

Dans l'est de l'Ukraine, 220 000 enfants vivent sous la menace constante des mines terrestres et autres engins explosifs laissés pendant les combats.

Le rapport note également que des millions d'enfants souffrent de malnutrition, de maladies et de blessures dans leur lutte pour la nourriture, l'eau et l'accès aux médicaments.

«L'UNICEF appelle toutes les parties des conflits à remplir leurs obligations en vertu du droit international, à cesser immédiatement de violer les droits des enfants, et à empêcher les attaques contre les infrastructures civiles, y compris les écoles et les hôpitaux», résume le rapport.

EH


Let’s get started read our news at facebook messenger > > > Click here for subscribe

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2020 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-