Plus de 60 Tatars de Crimée sont privés de liberté en Crimée

Plus de 60 Tatars de Crimée sont privés de liberté en Crimée

156
Ukrinform
La pression des autorités d'occupation en Crimée sur les Tatars de Crimée s'intensifie.

Refat Tchoubarov, député ukrainien et chef du Mejlis du peuple tatar de Crimée, a fait cette déclaration dans une interview à la chaîne de télévision ukrainienne « 5 Canal » :

« Il y a plus de 60 personnes que nous considérons comme des prisonniers politiques, c'est-à-dire des personnes privées de liberté, derrière les barreaux ou dans des centres de détention, à l’égard desquelles la cour a déjà prononcé sa sentence ou dont le déplacement en Crimée est limité par un verdict de la cour. Et là, je ne parle pas encore des gens qui reçoivent d'énormes amendes pécuniaires. Il y en a déjà plusieurs centaines », a-t-il déclaré le jeudi 4 janvier.

Selon Tchoubarov, le nombre d'enfants qui sont restés sans parents, parce que ces derniers sont derrière les barreaux, a déjà dépassé la centaine.

« Nous les comptons, car ils ont besoin d'aide », a expliqué le chef du Mejlis.

kh

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-