La corruption et le manque de réformes empêchent l'Ukraine de devenir le leader du partenariat oriental

La corruption et le manque de réformes empêchent l'Ukraine de devenir le leader du partenariat oriental

Ukrinform
L'Ukraine se pose comme un des leaders de l'indice européen d'intégration pour les pays du partenariat oriental dans un certain nombre de sous-catégories. Ses lacunes dans plusieurs secteurs l’empêchent encore d’en prendre la tête.

Le New Europe Center a organisé une table ronde autour de la question "Qu'est-ce qui empêche l'Ukraine de devenir le leader du partenariat oriental ?" à l'agence de presse Ukrinform :

"Sur six partenaires orientaux, l'Ukraine est leader dans plusieurs sous-catégories telles que la liberté de parole et de réunion, l'indépendance des tribunaux, la sécurité internationale, le dialogue politique et la coopération, la coopération sectorielle et les flux commerciaux et l'adaptation aux normes européennes. score parmi six partenaires dans ces sous-catégories", a déclaré la directrice adjointe du Centre Kateryna Zarembo.

Selon elle, de tels résultats montrent que l’Ukraine à fait de grands progrès dans ces secteurs, mais pas que tout y est positif.

Le pays a, selon elle, "plusieurs problèmes sérieux" en comparaison avec ses partenaires, et en particulier son climat d’affaires : "L'un des paradoxes de cette recherche est que malgré l'existence de l'accord d'association et la mise en œuvre de ses dispositions, l'Ukraine a le plus mauvais climat d’affaires parmi les pays du partenariat oriental. L’Ukraine a même du retard sur les pays qui n'ont pas signé de partenariat et ne parlent pas de le signer, comme la Biélorussie, l'Azerbaïdjan et l’Arménie ", a déclaré l'expert.

Pour faire face aux défis auxquels le pays sera confronté en 2018, Zarembo a appelé à la poursuite d'un certain nombre de réformes :

"D'abord et avant tout, il s'agit de la réforme anti-corruption, de la réforme de la justice, de la réforme des agences de sécurité et de la réforme agraire", a-t-elle précisé

La corruption, le manque de réformes et son intégration dans le «monde russe» sont effectivement les raisons qui empêchent l'Ukraine de devenir le leader du Partenariat oriental selon un autre participant à la table ronde, le diplomate Markiyan Lubkivsky :

"L'accord d'association UE-Ukraine n'est pas mis en œuvre, ou alors à un très bas niveau. La législation ukrainienne n'a pas encore été synchronisée avec le cadre réglementaire de l'UE"

Selon lui, sans la corruption, l'Ukraine pourrait devenir le leader absolu du partenariat oriental et concurrencer certains nouveaux membres de l'UE dans de nombreux domaines.

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-