Annexion de la Crimée : l’ex-ministre de la Défense témoigne

Annexion de la Crimée : l’ex-ministre de la Défense témoigne

328
Ukrinform
En février-mars 2014, les Forces armées ukrainiennes n’étaient pas prêtes au combat. Elles ne disposaient pas des ressources humaines et des équipements nécessaires pour défendre la Crimée.

Cette information a été communiquée par Mykhaylo Koval, ancien ministre de la Défense de l’Ukraine par intérim, nommé à ce poste en 2014 après la Révolution de la Dignité et durant l’invasion russe en Crimée. Appelé cet après-midi à la Cour de justice du district d’Obolon lors d’une audience dans le cadre du procès pour haute-trahison de Victor Yanoukovitch, l'ancien président ukrainien, il a déclaré que "Les forces et les moyens qui étaient à la disposition de nos troupes aéroportées mobiles, de notre aviation de transport et de notre aviation militaire [ainsi que] des forces navales ne permettaient pas d'effectuer cette mission".

"La Crimée, ce n’était que le début. On aurait pu envoyer des troupes aéroportées pour effectuer une opération, mais nous n’avions pas les ressources suffisantes pour effectuer plusieurs opérations. D’autant plus que tous les commandants sont passés du côté de l’ennemi", a-t-il ajouté.

Lire aussi : Ponomarov : Poutine a versé 1 milliard de dollars à Yanoukovitch pour refuser l'accord d'association avec l'UE

Mykhaylo Koval affirme qu’au début de l'année 2014, plus de 20 000 militaires ukrainiens étaient basés en Crimée, mais que seulement 6 000 d'entre-eux sont restés fidèles à l'Ukraine après l'agression.

Selon lui et dans ces conditions, l’ancien responsable de la Défense ukrainienne estime qu’Olexandre Tourtchynov, le président de l’Ukraine par intérim de l’époque, a bien réagi à la situation en préférant retirer les troupes ukrainiennes de la péninsule.

"Du point de vue militaire, Olexandre Tourtchynov a bien évalué la situation : il nous a ordonné de planifier [le retrait]. Nous l’avons fait et nous avons commencé à retirer nos troupes et nos équipements vers la frontière [continentale] ukrainienne. Je vous garantis à 200% que si nous avions tiré ne serait-ce qu'une seule fois, la Crimée aurait été noyée dans le sang", déclaré le militaire.  

Le 25 mars 2014, Mylhaylo Koval avait été nommé au poste de ministre de la Défense de l’Ukraine par intérim. Il avait quitté son poste le 3 juillet 2014.

​EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?> */ ?>