Zerkal : L'Ukraine ne peut pas satisfaire pleinement les demandes hongroises sur la langue

Zerkal : L'Ukraine ne peut pas satisfaire pleinement les demandes hongroises sur la langue

Ukrinform
La vice-ministre ukrainienne des Affaires étrangères pour l'intégration européenne, Olena Zerkal, estime que Kyiv ne sera pas en mesure de répondre à tous les demandes et désirs de la minorité hongroise sur la question des langues.

Lors d’une interview en direct sur la chaîne de télévision ukrainienne Channel 5 le 19 février, la diplomate a également ajouté que l'Ukraine avait ses propres intérêts dans cette affaire et dans le processus plus général de développement de l'Etat, qui dépend particulièrement du développement de la langue :

"Malheureusement, nous avons perdu beaucoup de temps quand nous n'avons pas abordé les problèmes linguistiques durant 25 ans. Il est impossible de résoudre ce problème sans crise psychologique [...] Nous comprenons ce que nous voulons réaliser. Nous ne pouvons bien entendu pas satisfaire pleinement les positions exprimées par la communauté hongrois.  Nous avons nos propres intérêts dans le développement de l'Etat, et le développement de l'Etat dépend également du développement de la langue.Chaque Etat est construit sur une langue et la culture de cette langue. Tous les pays sont passés par là. La France, notamment a interdit à une époque l'utilisation de toute autre langue que le français ", a déclaré Zerkal.

Comme l'a rapporté Ukrinform, des représentants hongrois et ukrainiens, dirigés par le vice-ministre des Affaires étrangères de Hongrie, Levente Magyar, et son homologue ukrainien, Vasyl Bodnar, ont convenu le 7 février dernier de se réunir la semaine suivante à Oujhorod et tenir des consultations avec des représentants de la communauté hongroise de Zakarpatie concernant la mise en œuvre de la nouvelle loi sur l'éducation.

Le 14 février, lors d'une réunion gouvernementale, la ministre ukrainienne de l'Education, Lilia Hrynevych, a déclaré que les représentants de la communauté hongroise refusaient de participer aux consultations avec le ministère ukrainien de l'Education et des Sciences sur l'application de la loi sur l'éducation. Le même jour, le Conseil des ministres de l'Ukraine a approuvé un projet de modification de la loi sur l'éducation, qui a prolongé la période d'introduction de la norme linguistique jusqu'en 2023 afin de laisser plus de temps aux minorités linguistiques de s’adapter à la réforme.

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-