Porochenko appelé à témoigner au procès pour haute trahison de Victor Ianoukovitch

Porochenko appelé à témoigner au procès pour haute trahison de Victor Ianoukovitch

186
Ukrinform
La Cour du district d’Obolon de Kyiv a interrogé aujourd'hui Petro Porochenko en tant que témoin dans le procès de son prédécesseur, Victor Ianoukovitch, accusé de haute trahison.

Avec l’accord du tribunal, Petro Porochenko a été interrogé en visio-conférence. Les juges ont également assuré à la défense de Victor Ianoukovitch qu'elle pourrait adresser ses questions au chef de l'Etat.

Le Président a expliqué son absence au tribunal par son planning de travail bien rempli :

« Ce matin, j’ai été en réunion avec le commandement des Forces armées ukrainiennes sur la mise en place de la loi sur la réintégration du Donbass et nous allons devoir refaire en urgence la gestion de la défense de notre État à l’est, la création de l’état-major etc. Je ne vais pas dévoiler plus des détails. Ceci a terminé à 13h40. À partir de 14h00, selon la décision du tribunal, je participe à l’audience. À 15h30, je participe à une rencontre internationale avec la direction du ministère des Affaires Étrangères du Danemark, je ne peux pas en dire plus non plus. Par la suite, j’ai prévu encore un autre événement public et deux événements internationaux, dont un sera diffusé en direct live ».

Lors de l'interrogatoire par écrans interposés, Porochenko a expliqué avoir demandé au président par intérim Olexandre Tourtchinov le 27 février 2014, alors qu'il n'était encore que député, à être délégué en Crimée pour mener les négociations et les consultations. Présent sur les lieux dès la fin du mois, il a assuré avoir vu de lui-même des militaires de la fédération de Russie : 

"J'ai vu les militaires en uniforme vert de mes propres yeux. C’était des militaires des Forces armées de la Fédération de Russie, ceux de la Flotte de la mer Noire mais aussi ceux des forces regulières, transférés depuis peu, à partir du 20 février, sur le territoire ukrainien de la République autonome de Crimée via les aéroports et les ports ukrainiens".

Le chef de l'Etat a également souligné que les employés de l’aéroport de Simferopol avaient rapporté que des avions sans signes d’identification se trouvaient dans l’espace aérien ukrainien et transportaient des forces militaires russes en Crimée.

L’interrogatoire de Petro Porochenko a été interrompu par les juges afin de laisser le temps aux avocats de Victor Ianoukovitch de préparer sa défense et leurs questions au Président ukrainien.

Cette information a été communiquée par le procureur Rouslan Kravtchenko dans un communiqué àau média en ligne Censor.net.

​EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>