Le FBI accuse Paul Manafort d'avoir corrompu des politiciens européens pour le compte de Victor Ianoukovitch

Le FBI accuse Paul Manafort d'avoir corrompu des politiciens européens pour le compte de Victor Ianoukovitch

343
Ukrinform
Le procureur spécial Robert Mueller accuse l'ancien président de campagne du président américain Donald Trump, Paul Manafort, d'avoir secrètement payé d'anciens politiciens européens pour faire pression au nom de l'Ukraine.

L'acte d'accusation vise Manafort d'avoir payer d'anciens politiciens, officieusement connus sous le nom de "groupe des Habsbourg", pour les inciter à commettre des actes de lobbying alors malgré leur reconnaissance en tant qu'analystes "indépendants" rapporte l'agence de presse AP.

"Les documents judiciaires accusent Manafort d'avoir utilisé des comptes offshore pour verser au groupe plus de 2 millions d'euros" entre 2012 et 2013, indique la publication.

Une partie de ce lobbying clandestin aurait eu lieu aux États-Unis selon des informations du média américain Politico. L'ancien leader européen visé par l'accusation n'est nommé sur aucun document mais serait Alfred Gusenbauer, chancelier autrichien entre 2007 et 2008. Gusenbauer et deux autres personnes soupçonnées d'être impliquées dans la campagne de lobbying de Manafort auraient rencontré des membres du Congrès et des haut fonctionnaires en 2013, et notamment le président du comité des affaires étrangères de la Chambre, Ed Royce, les représentants Tom Marino et Robert Aderholt, tous deux membres du parti républicain et des membres du comité des affaires étrangères du Congrès américain.

Ces nouvelles accusations arrivent moins de 24 heures après qu'un grand jury en Virginie l'ait inculpé de 32 accusations impliquant des accusations de fraude fiscale et bancaire dans le cadre de l'enquête russe menée par Robert Mueller. Elles ont en outre été dévoilées vendredi, juste après que l'associé de longue date de Manafort, Rick Gates, ait paidé coupable des accusations portées contre lui, précise l'agence.

Paul Manafort, ancien directeur de campagne de Donald Trump, est accusé de blanchiment d'argent, pour un montant de presque 30 millions de dollars au moyen de comptes offshore, d'évasion fiscale et de fraude bancaire.

En octobre 2017, le procureur spécial Robert Mueller avait déjà accusé Paul Manafort d'avoir effectué du lobbying pour le compte de l'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch et le parti pro-russe. Ce nouvel acte d'accusation, comme le précédent, n'est cependant pas lié à la campagne présidentielle de Donald Trump et à l'éventuelle ingérence de Moscou dans les élections américaines de 2016.

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-