Il y a 4 ans, le Conseil de la Fédération de Russie autorisait Poutine à lancer une guerre contre l’Ukraine

Il y a 4 ans, le Conseil de la Fédération de Russie autorisait Poutine à lancer une guerre contre l’Ukraine

509
Ukrinform
Il y a exactement 4 ans, le 1 mars 2014, le Conseil de l'Assemblée fédérale de la fédération de Russie approuvait la demande de Vladimir Poutine d’autoriser l’implication des Forces militaires de la Fédération de Russie, en motivant cette décision par « la défense des droits de la population russophone de l’Ukraine ».

Le gouvernement russe a eu besoin de l'autorisation du Conseil de la Fédération de Russie pour présenter une légitimité juridique à la saisie des bâtiments administratifs en Crimée le 27 février 2014, au moins aux yeux des citoyens russes.

Serhiy Aksenov, auto-proclamé "président du Conseil des ministres de la République autonome de Crimée" nouvellement désigné s’est adressé à Vladimir Poutine pour lui demander de « contribuer à assurer la paix et la tranquillité » sur le territoire de la Crimée, l'informant également qu'il « prenait sous son contrôle toutes les unités des forces de l’ordre en Crimée, ainsi que les troupes ukrainiennes basées sur le territoire de la péninsule ».

Le 1er mars, le Président russe a satisfait à sa demande en envoyant une proposition de déploiement d'unités militaires russes en Crimée :

« Je soumets un appel au Conseil de la Fédération de l'Assemblée fédérale de la Fédération de Russie sur l'utilisation des forces armées de la Fédération de Russie sur le territoire de l'Ukraine jusqu’à ce que la situation socio-politique dans ce pays soit normalisée. Cela est dû à la situation extraordinaire qui a lieu en Ukraine, les menaces sur la vie des citoyens de la Fédération de Russie, de nos citoyens et des militaires des Forces armées de Russie basées en Crimée ».

Le jour-même, le Conseil de la Fédération présidé par Valentina Matvienko, a voté à l’unanimité l’introduction des Forces armées russes sur le territoire ukrainien, et notamment en Crimée.

Avant le vote, Alexandre Klichas, le chef du comité constitutionel du Conseil, Alexandre Klichas, a lu à haute voix une lettre de l’ancien président ukrainien Victor Ianoukovitch soutenant "toute aide pour les habitants de Crimée".

Le 16 mars 2014, un « référendum » sur le statut de la Péninsule a été organisé, lors duquel, selon les données officielles russes, 96,77% des habitants de Crimée et de la ville de Sébastopol ont voté pour la réunification de leur territoire respectif avec la Fédération de Russie. Le 17 mars, le Conseil suprême de la République autonome de la Crimée a proclamé l'indépendance de la République et, le 18 mars, le président russe Vladimir Poutine a signé le Traité d'annexion à la Russie. Le 21 mars, le Conseil de la Fédération de Russie a adopté une loi visant à ratifier ce Traité et une loi sur l'incorporation des nouveaux sujets de la fédération - la République de Crimée et la ville d'importance fédérale de Sébastopol - assurant l'annexion de ces régions par la Russie.

En juin 2014, Vladimir Poutine a proposé au Conseil de la Fédération d’annuler le décret sur l'implication des troupes russes sur le territoire ukrainien, ce qui a, bien sûr, été accepté, avant de présenter cet acte comme un "geste de la bonne volonté ». Cela n’a cependant pas empêché des forces militaires russes d’intervenir ouvertement en Ukraine en août 2014 pour appuyer des troupes séparatistes à Ilovaysk.

​EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>