Les essentiels du week-end des 3 et 4 mars : nouvelle trêve, scandale autour de la destruction du camp de protestants dans le centre de Kyiv

Les essentiels du week-end des 3 et 4 mars : nouvelle trêve, scandale autour de la destruction du camp de protestants dans le centre de Kyiv

Ukrinform
Voici une sélection des informations les plus importantes du week-end des 3 et 4 mars 2018 en Ukraine :

1/ Donbass : en attendant une nouvelle trêve

Le Groupe de contact trilatéral a récemment signé à Minsk un accord portant sur un cessez-le-feu dans le Donbass. Cet énième interruption des combats doit rentrer en vigueur le 5 mars à 00h00. Le quartier général des Forces armées ukrainiennes a déjà déclaré que les toutes les unités ukrainiennes se trouvant dans la zone de conflit à l’est de l’Ukraine était prêtes à mettre en place et respecter cette nouvelle trêve.

En attendant l'entrée en vigueur du cessez le feu, les unités armées soutenues par Moscou ont continué ce weekend d’attaquer les positions militaires ukrainiennes avec des armes de calibres interdits par les Accords de Minsk, notamment au moyen de mortiers de 120mm.  Malgré les attaques ennemies, aucun militaire ukrainien n’a été tué ni blessé durant ces deux jours.

Lire aussi: Poltorak : La participation de la Russie à la mission de maintien de la paix est inacceptable

2/ Économie : 47 milliards de hryvnias prévus pour la réparation des routes en Ukraine.

Les conducteurs ukrainiens pourront bientôt profiter de routes et autoroutes en bon état.  Selon , Premier ministre ukrainien, Volodymyr Hroїsman, toutes les routes ukrainiennes seront entièrement renouvelées d'ici trois à cinq ans. En 2018, 47 milliards de hryvnias provenant du budget ukrainien seront alloués pour la rénovation des routes.

Lire aussi : L’European Business Association annonce une réunion avec le Président ukrainien

3/ Droits de l’homme : débats autour de la destruction du camp de protestants devant la Rada.

Comme Ukrinform a relevé, le 3 mars dernier la police ukrainienne a démantelé le camp de protestants installé devant le Parlement ukrainien depuis octobre 2017. L’événement a secoué et divisé tout le pays : les uns prétendant que la police agissait dans son bon droit en démantelant les installation et repoussant les manifestants du centre-ville, rapport aux échauffourées du mardi 27 février (cf : les essentiels de la semaine), les autres insistant sur le fait qu'en employant une telle force physique, les forces de l'ordre outrepassaient leurs droits. Une photo montrant des agents de forces de l’ordre maintenant des protestants à genoux devant le bâtiment de la Rada a notamment enflammé les débats.

Au total, une centaine de protestants ont été arrêtés (et relâchés le jour même pour la plupart d’entre eux), plusieurs d'entre-eux ont cependant été hospitalisés, dont certains pour des blessures graves.

Mykhaylo Tchaplyga, représentant du président de la commission pour les droits de l’Homme au Parlement ukrainien, a déclaré que les défenseurs des droits étaient en train d’étudier les matériaux disponibles afin d'évaluer les événements d'un point de vue juridique.  

Lire aussi : 50 manifestants interpellés devant le Parlement (photos)

4/ Sport : Un club de football fait une publicité pour Nord Stream.

Schalke 04, un club de football allemand, a diffusé une publicité pour le gazoduc russe "Nord Stream 2" lors d’un match contre le Hertha Berlin. Contactée, la direction n'y voit aucun problème. Selon elle, cette entreprise « accorde beaucoup d’importance et soutient un projet important d’approvisionnement en énergie». Sponsor principal du club allemand, Gazprom et Shalke ont des obligations l'un envers l'autre.  La publicité pour le gazoduc est donc apparu quatre fois sur les écrans géants du stade lors des prestations de Schalke, accompagnée cette fois du slogan : « Une énergie sans danger pour l’Europe ».

Lire aussi : USA – Département d’Etat : La Russie ne doit pas utiliser le gaz comme arme politique

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-