Paris : Action de soutien à Vitaly Markiv devant l'Ambassade d'Italie

Paris : Action de soutien à Vitaly Markiv devant l'Ambassade d'Italie

577
Ukrinform
Jeudi 8 mars à Paris, une cinquantaine de manifestants se sont regroupés à proximité de l'Ambassade d'Italie, à l'initiative de l'Union des Ukrainiens de France, en soutien à Vitaly Markiv, un soldat ukrainien emprisonné en Italie.

L'ancien membre de la garde nationale avait été arrêté lors d'un séjour en Italie puis accusé du meurtre d'un journaliste transalpin, Andrea Rochelli, et de son interprète russe Andreї Mironov au début de l'été 2014 à Slovyansk (est de l'Ukraine).

L'Italie refuse toujours d'engager une coopération internationale avec l'Ukraine dans le dossier de Vitaly Markiv. L'Union des Ukrainiens de France a donc déposer une lettre à l'ambassade italienne de Paris en ce sens.

Nous avons reçu copie de ce courrier par Annick Bilobran,  présidente de l'« Advule », une association d'anciens combattants ukrainiens auprès des armées françaises, présente sur les lieux :

Madame l’Ambassadrice, 

L’Union des Ukrainiens de France, organisatrice de la manifestation de ce jour, 8 mars 2018, se déclare totalement solidaire des manifestations qui, à travers les continents, réclament la libération de Vitaly Markiv, incarcéré en Italie depuis le 30 juin 2017. 

Nous appuyant sur les dires de Maître Rafaëlle Della Valle, avocat de Vitaly Markiv, nous considérons que la mort d’un photo reporter italien dans une zone de conflit ne doit pas être instruite comme un fait divers. Il s’agit d’un tragique événement qui s’est produit sur un terrain, théâtre d’affrontements entre l’armée ukrainienne et des éléments russes ou financés par Moscou, la présence de mercenaires étant avérée.

Il nous est parfaitement incompréhensible que l’Italie ne réponde pas à une proposition ukrainienne de coopération, alors que l’Ukraine est reconnue comme étant un Etat démocratique. Pourquoi ce refus ?

Les témoignages sont sujets à caution, sont contradictoires et n’apportent aucune preuve tangible de la culpabilité de Vitaly Markiv. Jusqu’à preuve du contraire, Vitaly Markiv, bien qu’incarcéré depuis de longs mois, doit bénéficier de la présomption d’innocence. Il est parfaitement inadmissible que des médias italiens osent qualifier Vitaly Markiv de « tueur impitoyable du photo reporter italien Andrea Rocchelli ».

De telles affirmations tendent à créer un climat anti ukrainien et à discréditer l’armée ukrainienne et sous jacent, une parfaite inféodation aux thèses du Kremlin. Profondément choqués par cette situation, nos demandons la libération de Vitaly Markiv et la tenue d’un procès digne d’un Etat membre de l’Union européenne. Nous attendons une justice soucieuse du respect de la dignité humaine et des nations.

Vous remerciant de bien vouloir faire part du contenu de la présente à vos autorités, nous vous prions d’agréer, Madame l’Ambassadrice, l’assurance de notre haute considération.

Bohdan Bilohotzky Président de l’Union des Ukrainiens de France

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-