Porochenko : l'empoisonnement de Skripal est une attaque de la Russie contre la souveraineté britannique

Porochenko : l'empoisonnement de Skripal est une attaque de la Russie contre la souveraineté britannique

101
Ukrinform
Le président ukrainien s'est déclaré convaincu que l'empoisonnement de l'ancien officier des renseignements russes Sergueï Skripal est une attaque de la Russie contre la souveraineté du Royaume-Uni.

Le chef de l’Etat a fait cette déclaration en marge de la présentation du nouveau commandant des forces interarmées, Serhiy Nayev, aux militaires de la région de Louhansk le vendredi 16 mars, rapporte un correspondant d'Ukrinform :

"Tout le monde n'a pas immédiatement entendu l'Ukraine et les Ukrainiens en mars et avril 2014 quand nous avons tous averti que par les frontières sud et est de l'Ukraine l'agression hybride de la Russie commencait contre toute l'Europe et, finalement, contre le monde entier. L'attaque chimique en Grande-Bretagne est un exemple choquant de l'utilisation d'un agent neurotoxique russe sur le territoire d'un autre état, et ce n'est rien de plus qu'une attaque contre la souveraineté du Royaume-Uni", a déclaré Porochenko.

Il a également déclaré la solidarité pleine et inconditionnelle du peuple ukrainien avec le peuple du Royaume-Uni et a souligné qu'il partageait la position des dirigeants des États-Unis, de la Grande-Bretagne, de la France et de l'Allemagne exprimée dans une déclaration conjointe.

Le 5 mars, la police de la ville britannique de Salisbury a déclaré que deux personnes avaient été gravement touchées par une substance dangereuse non identifiée près d'un centre commercial de la ville. Les victimes, qui se trouvent toujours dans un état critique, ont ensuite été identifiées comme étant l'ancien officier de renseignement russe Sergei Skripal, qui travaillait pour les services secrets britanniques, et sa fille, Yulia.

La Grande-Bretagne a déclaré après enquête que Skripal et sa fille avaient été empoisonnés avec du Novichok, un agent neurotoxique de qualité militaire développé en Russie durant la guerre froide. En réponse à ce que le gouvernement britannique considère comme une ingérence russe sur son territoire souverain, les dirigeants britanniques, allemands, américains et français ont appelé le 15 mars dernier Moscou à répondre aux questions soulevées par cette affaire et à fournir toutes les informations dont ils disposent concernant le programme Novichok à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques.

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-