Elections présidentielles en Russie : les Russes élisent, les Ukrainiens protestent

Elections présidentielles en Russie : les Russes élisent, les Ukrainiens protestent

Ukrinform
Les élections présidentielles en Russie ont été le fait marquant de ce week-end. Leur organisation dans le territoire de Crimée occupée, en dépit des protestations de la communauté ukrainienne et de la communauté internationale, a entrainé de nombreuses manifestations.

Le 16 mars, Arsen Avakov, ministre de l’Intérieur de l’Ukraine avait déclaré que les citoyens russes ne seraient pas admis à se rendre dans leurs représentations diplomatiques le jour du vote, entraînant la réaction de Sergueï Lavrov, le ministre des Affaires Étrangères de Russie le lendemain, selon qui la décision ukrainienne contredit les Conventions de Vienne et les droits de l’Homme.

Le Président ukrainien s'est invité dans les débats, rappelant que les seules présidentielles auxquelles les habitants de Crimée pouvaient être conviées étaient celles de l'Ukraine :

"Vous savez que depuis quelques temps, j’ai eu des contacts internationaux très intenses et nous y avons reçu des assurances sur la non-reconnaissance des élections présidentielles en Russie en Crimée. Le seul président que choisira la Crimée sera le président de l'Ukraine", a déclaré Porochenko, rejoignant les réclamations officielles de nombreux Ministères ukrainiens avant lui, tel celui des Affaires ukrainiennes via son porte -parole, Mariana Betsa, qui a écrit sur son compte Twitter : "Les votes illégaux en Crimée occupée déforment les résultats des élections en Fédération de Russie en général et remettent sérieusement en doute leur légitimité", ou encore le ministère des Territoires occupés et des Déplacés internes, qui a exhorté les habitants de Crimée à ne pas participer aux élections présidentielles russes dans la péninsule occupée.  

De leur côté, de nombreux activistes ukrainiens ont organisé des manifestations devant les consulats russes partout en Ukraine et devant le bâtiment de l’ambassade de Russie à Kyiv.

Dans la capitale ukrainienne, des manifestants ont brûlé un épouvantail à l'effigie de Poutine sur la place Maïdan. D'autres protestataires ont brûlé des torches et jeté des oeufs sur la facade de l'Ambassade de Russie avant de pendre un second mannequin représentant le dirigeant du Kremlin.  

A Lviv, des membres de Pravy secteur, de Svoboda et d’autres organisations nationalistes ont apporté des drapeaux jeune et bleu, ainsi que rouge et noir devant le consulat russe. Selon des informations communiquées par le parti Svoboda, aucun citoyen russe ne s’est présenté au consulat pour voter.

À Odessa, la police a reçu un appel anonyme concernant une alerte à la bombe dans la rue du consulat de Russie. Après intervention des démineurs, aucun engin explosif n'a été retrouvé.

À Kharkiv, une cinquantaine de personnes sont venus manifester devant le consulat russe, déployant un cercueil avec un épouvantail à l'effigie de Poutine sensé représenter la mort imminente de l'Empire russe, ainsi que des pancartes sur lesquelles était inscrit des logans anti-russes ("Russie =guerre", "Élections dans le sang", " le Maitre du Kremlin est une menace pour toute l’Europe"...) ainsi qu'une carte de l'Ukraine sur laquelles les régions de Donetsk et de Louhansk étaient recouvertes de peinture rouge.

À Vinnytsia, enfin, des activistes ont brûlé un mannequin du Président russe.

"Notre action d’aujourd’hui est une boycott des élections de l'occupant. Elle est destinée aux les habitants de Crimée. Nous voulons leur rappeler qu’ils sont toujours des citoyens ukrainiens, que ceci n’est pas leur choix et qu’ils ne sont pas là pour soutenir l’occupant. Nous devons leur rappeler que ces élections ne sont pas légales, qu’aucun pays démocratique ne devrait les reconnaître. C’est une action de protestation contre les élections de l’occupant sur le territoire ukrainien, en Crimée", a expliqué  Igor Zaikovatiy, président de l’ONG «  Maїdan des journalistes ».

Les forces de l’ordre de l’Ukraine ont déclaré qu’aucune infraction importante n’avait été enregistrée:

"Aujourd’hui, le 18 mars, des actions de masse ont eu lieu à Kyiv et dans quelques centres régionaux, notamment auprès des représentations diplomatiques de la Fédération de Russie [...] Les actions se sont déroulées sans aucune infraction à l’ordre publique », peut-on lire dans le communiquée de la police.

EH

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-