Porochenko : Les partisans de Nord Stream 2 sont complices de la guerre hybride menée par la Russie

Porochenko : Les partisans de Nord Stream 2 sont complices de la guerre hybride menée par la Russie

183
Ukrinform
Le président ukrainien a déclaré que les partisans de la construction du gazoduc Nord Stream 2 étaient "les complices de la Russie dans sa guerre hybride" et qu'il était convaincu que le positionnement européen sur le projet de gazoduc germano-russe devait être reconsidéré.

"Le projet de gazoduc doit être contrôlé, d'un point de vue économique, politique et moral ", a déclaré Porochenko dans un entretien accordé au groupe de médias allemand Funke.

L'article, publié ce samedi 31 mars, indique que la position du gouvernement fédéral allemand est de considérer le gazoduc comme un projet d'entreprise, ce dont la politique doit se distancer. Si certaines entreprises allemandes et européennes comme BASF, Wintershall Eon et d’autres sont impliquées dans le projet de gazoduc, le russe Gazprom y joue un rôle clé et majoritaire, ce qui, selon le chef de l’Etat ukrainien n’en fait pas un projet d’entreprise, mais un instrument de chantage économique.

Se basant sur des statistiques de l'agence suédoise d'analyse de la défense pour la période allant de 1991 à 2004, Porochenko a déclaré que la Russie aurait coupé 40 fois l'alimentation en gaz vers la CEE et les pays baltes pour des raisons politiques et qu’aujourd’hui encore, Gazprom tente de provoquer une nouvelle tentative de « crise » du gaz en Europe, ce qui a frappé fortement la sécurité énergétique de l'Union européenne, et a réduit considérablement la fourniture de gaz à l'Ukraine :

"Une fois de plus, Moscou a montré son vrai visage en termes de chantage au gaz", a déclaré Porochenko.

En outre, l'article indique qu’avec l’introduction du gazoduc « Nord Stream 2 », L'Allemagne et l'Europe du nord-ouest seraient de plus en plus dépendants de la Russie, ce qui est contraire aux principes de l'Union en termes d’énergie.

 "[Les principes] sont destiné à promouvoir la sécurité énergétique, diversifier les sources d'approvisionnement et encourager la concurrence", a ajouté le chef de l’Etat, insistant également que Nord Stream 2, ferait perdre à l’Ukraine environ 2 milliards de dollars, via les ressources tirées du transit de gaz vers l’Europe et qu’il "permettrait à Gazprom de bloquer ses livraisons de gaz vers l’Ukraine  en limitant le volume des livraisons de gaz entrant dans le pipeline , affaiblissant ainsi [le] pays. Pour Moscou, c'est également l’une des raisons pour lesquelles la Russie n'essaie pas de mener une guerre à plus grande échelle contre l'Ukraine".

Le président de ukrainien a également accusé les partisans du projet de gazoduc « Nord Stream 2 » de devenir les  "complices de Poutine dans sa guerre hybride".  

La construction du Nord Stream 2 doit commencer en 2018 et se terminer d'ici la fin de l’année 2019. La longueur du gazoduc, d'une capacité de 55 milliards de mètres cubes de gaz par an, devrait atteindre 1.220 kilomètres entre la Russie et l’Allemagne.

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-