Herachtchenko : Moscou ne s'intéresse pas aux Russes disparus dans le Donbass

Herachtchenko : Moscou ne s'intéresse pas aux Russes disparus dans le Donbass

164
Ukrinform
Selon la représentante ukrainienne au sein du sous-groupe humanitaire du Groupe de contact trilatéral, la Russie tient une position destructrice dans la recherche de personnes disparues dans la zone de conflit du Donbass et démontre une réticence totale à retrouver ses citoyens.

La Première vice-présidente de la Verkhovna Rada, Iryna Gerashchenko, qui représente l'Ukraine dans le sous-groupe humanitaire du Groupe de contact trilatéral (TCG), a fait cette déclaration sur sa page Facebook le 4 avril après une réunion du TCG :

"J'ai essayé d'aborder la question des personnes disparues, de créer un mécanisme impliquant le CICR et la Russie pour intensifier la recherche de personnes, mais malheureusement l'autre partie - la Fédération de Russie et ses satellites - adopte une position destructrice sur ce problème et refusent d’accepter la participation d'experts et de représentants russes à un tel mécanisme, prétextant : "Nous n'y sommes pas, la Russie n'a rien à voir avec cela, c'est un conflit interne, etc. » Il est regrettable que la partie russe démontre jusqu'à présent une totaleréticence à s’occuper de ses citoyens disparus. Nous travaillons donc davantage pour avancer dans ce dossier ", a écrit Herashchenko.

Selon elle, les participants à la réunion ont également discuté de la torture et des crimes sexuels en captivité :

"Nous condamnons catégoriquement toutes les méthodes illégales d'influence sur les détenus et insistons pour l'accès du CICR [Comité International de la Croix Rouge] aux prisons des territoires occupés".

La partie ukrainienne a, en outre, soulevé la question de la reconstruction rapide d'un pont à Stanytsia Luhanska avec le soutien du CICR : "Dans ce cas, l'objet doit répondre à toutes les caractéristiques convenues avec les services compétents et les agences ukrainiennes", a-t-elle déclaré, ajoutant que la prochaine réunion à Minsk aurait lieu dans deux semaines

"J'aimerais aller de l'avant dans la question de la libération des otages", a-t-elle conclu.

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-
*/ ?>