Procès d’Ivan Boubentchyk : les enquêteurs le soupçonnent d'avoir tiré sur les agents du Berkut pour provoquer une escalade

Procès d’Ivan Boubentchyk : les enquêteurs le soupçonnent d'avoir tiré sur les agents du Berkut pour provoquer une escalade

169
Ukrinform
La première audience du procès d’Ivan Boubentchyk, un activiste de l’Euromaidan accusé d’avoir tué deux agents du « Berkut » a eu lieu aujourd’hui. 

Dans l'acte d'accusation, Ivan Bubentchyk est accusé d'avoir tiré sur les forces de l'ordre dans le but de commettre intentionnellement des actes graves afin de déstabiliser la situation et d'intensifier la confrontation.

Cette information a été annoncé sur la page Facebook de l'activiste par l'avocat des familles de la "Centurie Céleste", Vitaliy Tytytch.

«Selon l'enquête, Ivan Boubentchyk, estimant que les agents des forces de l'ordre et les manifestants ne faisaient pas d'actions actives en raison du cessez-le-feu entre le gouvernement de l’époque et des dirigeants de l'opposition, à procédé à une utilisation d'armes à feu pour tuer. Il a fait une action délibérée, illégale, agissant en collusion avec d'autres personnes dans le but de déstabiliser la situation de trêve temporaire, en l'absence de circonstance de légitime défense ou d'action dans un état d'extrême nécessité, ayant connaissance que ses actions pouvaient conduire à une escalade de la confrontation - usage d'armes contre les participants aux actions de protestation et, par conséquent,'avoir de graves conséquences », a écrit l’avocat.

Selon l'avocat, il est indiqué dans l'acte d'accusation que les agents des forces de l’ordre en question avaient été envoyées à Kyiv pour assurer la protection de l'ordre public dans les affaires intérieures et internes et "n'avaient aucun lien avec des actions criminelles contre des manifestants".

"En conséquence, il est accusé de l'assassinat d’un agent des forces de l’ordre dans le cadre de ses fonctions de protection de l'ordre public et avoir tenté d'assassiner un soldat dans le cadre de ses activités de protection de l'ordre public, ainsi que d'acquisition et de possession d'armes à feu et de munitions sans autorisation légale, soit des crimes en contradiction avec les articles 115, 348 et 263 du Code pénal de l'Ukraine", a précisé l’avocat.

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-