Le Département d’État américain publie un rapport sur les droits de l'Homme en Crimée occupée

Le Département d’État américain publie un rapport sur les droits de l'Homme en Crimée occupée

Ukrinform
Les activités des autorités russes dans le territoire occupé de la Crimée ukrainienne sont associées à d'importantes violations des droits de l'Homme dans la péninsule, notamment des disparitions, des tortures, des restrictions à la liberté d'expression, aux médias et à la réunion.

Cette information a été indiqué dans le rapport sur les « pratiques en matière de droits de l'Homme »  pour l'année 2017 publié par le Département d’État américain vendredi 20 avril :

"Les autorités russes ont maintenu le contrôle sur les forces militaires et de sécurité russes déployées en Crimée, les services de sécurité russes ont continué à consolider leur contrôle sur la Crimée et à restreindre les droits de l'Homme", peut-on lire dans le rapport (ICI disponible en anglais)

Le document rappelle que les autorités d'occupation impliquent de manière disproportionnée les lois de la Fédération de Russie sur le territoire ukrainien de Crimée et attire l'attention sur les "violations importantes des droits de l'homme" en Crimée, y compris les disparitions; la torture, l'incarcération psychiatrique punitive; les conditions de détention difficiles, dont l'envoi de prisonniers en Russie; les arrestations et détentions arbitraires ; le manque complet d'indépendance judiciaire ; les prisonniers politiques ; les ingérences dans la vie privée ; les sévères restrictions à la liberté d'expression et aux médias, notamment des mesures de fermeture de rédactions et de la violence contre les journalistes ; les restrictions sur Internet et le blocage de sites Web ; la suppression massive et généralisée de la liberté de réunion ; la restriction sévère de la liberté d'association, avec entre autre l'interdiction du Mejlis des Tatars de Crimée (le Parlement de la communauté tatare de Crimée) ; les restrictions à la liberté de circulation et celles à la participation au processus politique ; la corruption rampante systémique et enfin la violence contre les Ukrainiens et les Tatars de Crimée.

Il s'agit du 43e rapport annuel du Département d'État américain sur les activités relatives aux droits de l'Homme.

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-