MAE Klimkine: Les pays du G7 soutiennent la position ukrainienne sur la force de maintien de la paix dans le Donbass

MAE Klimkine: Les pays du G7 soutiennent la position ukrainienne sur la force de maintien de la paix dans le Donbass

112
Ukrinform
Les pays du G7 sont entièrement d'accord avec la position de l'Ukraine sur le déploiement d'une mission de maintien de la paix dans le Donbass selon le ministre des Affaires étrangères ukrainien. Ils envisagent dans le même temps d'accroitre leurs sanctions à l'égard de la Russie.

Pavlo Klimkine, a fait cette déclaration à la suite d'un repas entre les ministres des Affaires étrangères dans le cadre du Sommet du G7 à Toronto :

"En discutant du format d'une opération de maintien de la paix, nous avons tous convenu que nous devions suivre une logique : premièrement, une sécurité de base (les armes lourdes devraient être strictement contrôlées et non utilisées), puis un contrôle devrait être assuré sur les territoires occupés suivi de la réorganisation de la police et de la préparation des élections", a déclaré Klimkin.

Le chef de la diplomatie ukrainienne a convenu que les détails d'une éventuelle mission de maintien de la paix pouvaient être discutés, mais que "le projet préservant ce que la Russie a créé là-bas ne peut être accepté" :

"Nous comprenons que la Russie essaie de quitter son protectorat mais ne veut pas le changer. Au contraire, la Russie veut la renforcer et le promouvoir comme un cheval de Troie pour nous déstabiliser et nous détruire", a souligné le ministre ukrainien des Affaires étrangères.

Le sommet de trois jours des ministres des Affaires étrangères et de la Sécurité des pays du G7 a débuté à Toronto, au Canada le 22 avril. L'Ukraine a été invitée à participer aux discussions pour la première fois de son Histoire.

Le ministre allemand des Affaires etrangères, Heiko Maas a par ailleurs déclaré à ce sujet que la Russie ne reviendrait pas au G7 tant que la situation en Ukraine n'aura pas évolué, a rapporté la Deutsche Welle :

"Actuellement, ce n'est même pas à l'ordre du jour; le fait que la Russie ne soit pas là est lié à l'annexion de la Crimée, en violation du droit international ... Dernièrement, la Russie est devenue un partenaire compliqué", a-t-il déclaré, ajoutant cependant que l'Allemagne espérait toujours régler les contextes syriens et ukrainiens avec la Russie par la voie diplomatique.

Lire aussi : Les ministres des Affaires étrangères allemand et canadien discutent de la possibilité de déploiement d’une mission de maintien de la paix dans le Donbass 

Les ministres des Affaires étrangères du G7 ont en outre promis d'étendre leurs sanctions contre la Russie :

"La ministre Freeland et les ministres des Affaires étrangères du G7 ont réaffirmé notre respect commun pour l'ordre international fondé sur des règles, y compris la souveraineté territoriale, et les sanctions imposées à la Russie suite à ses actions inacceptables en Ukraine […] Tous les ministres partagent l'opinion que l'Ukraine fait partie de la communauté démocratique et de la communauté transatlantique, et que l'agression de la Russie contre l'Ukraine ne nous concerne pas seulement, mais le monde démocratique tout entier.La Russie utilise l'Ukraine comme un terrain d'entraînement pour déstabiliser d'autres nations démocratiques" a déclaré Pavlo Klimkine.

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-