Les Etats-Unis exigent la libération de Baloukh

Les Etats-Unis exigent la libération de Baloukh

78
Ukrinform
Les Etats-Unis insiste sur le fait que les autorités russes du territoire ukrainien occupé de Crimée doivent libérer le prisonnier politique ukrainien Volodymyr Baloukh.

Cette déclaration a été faite par Heather Nauert, porte-parole du département d'Etat américain :

"Les autorités d'occupation russes en Crimée doivent libérer le prisonnier politique Volodymyr Baloukh, qui a été en grève de la faim pendant 43 jours. [Il est] inacceptable pour la Russie d'emprisonner un citoyen ukrainien pour avoir hissé un drapeau ukrainien en Crimée et de lui refuser des soins médicaux", a t-elle écrit sur Twitter.

Pour rappel, Baloukh a entamé le 19 mars dernier une une grève de la faim pour une durée indéterminée et son état de santé s'est fortement détérioré depuis plusieurs semaines.

Un tribunal des autorités d'occupation russes a condamné Volodymyr Baloukh à trois ans et sept mois de détention dans une colonie pénitentiaire à faible sécurité et 10 000 roubles (132 euros) d'amende pour possession de munitions.

Une seconde procédure a été ouverte contre lui suite aux déclarations du chef du centre de détention provisoire du village de Rozdolne, Valeriy Tkachenko, qui affirme que l'activiste pro-ukrainien l'aurait agressé. Avant la plainte de l'employé de l'administration pénitentaire, la défense de Volodymyr Baloukh avait fait état d'une agression contre son client commise par Tkachenko lui-même.

Lire aussi : Le MAE ukrainien exige de la Russie la libération immédiate de Volodymyr Baloukh

Pour information : Volodymyr Baloukh, un agriculteur de Crimée et activiste pro-ukrainien, a été arrêté le 8 décembre 2016 par le FSB. Selon sa femme, les agents des services secrets sont venus perquisitionner son domicile, à Serebryanka, dans la région de Razdolnensk en Crimée. Les membres du FSB ont déclaré avoir trouvé 90 cartouches de munitions et des engins explosifs. 

Il a été condamné le 4 août dernier à 3 ans et 7 mois de prison ferme et à une amende de 10 000 roubles par la Cour de la région de Razdolnensk en Crimée annexée. Volodymyr Baloukh a entamé le 18 mars une grève de la faim pour dénoncer les mauvais traitements dont il se dit victime de la part de l'administration pénitentiaire russe en Crimée occupée.

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-