19 perquisitions, 39 arrestations et 28 détentions recensées en Crimée occupée en 2018

19 perquisitions, 39 arrestations et 28 détentions recensées en Crimée occupée en 2018

Ukrinform
Selon des données fournies par des organisations de défense des droits de l'Homme, 19 perquisitions ont été menées en Crimée occupée depuis le début de l'année, 28 personnes ont été placées en détention, 40 interrogatoires illégaux ont eu lieu pour 39 arrestations arbitraires recensées.

Eskender Bariev, membre du Mejlis (le parlement de la communauté tatare de Crimée), et président du Centre de ressources pour les tatars de Crimée, a fait cette déclaration lors d'une conférence intitulée "Analyse des violations des droits de l'Homme en Crimée occupée pour le premier trimestre de 2018. :

"Au cours des trois premiers mois, les occupants de Crimée ont effectué 19 perquisitions, dont 12 dans des maisons de Tatars de Crimée. [Il y a eu] au total 28 placements en détention, dont 14 placements sur des représentants des populations autochtones, 22 interrogatoires des représentants du peuple tatare de Crimée, et 39 arrestations, dont 28 arrestations de Tatars de Crimée ont été recensées ", a déclaré Bariev.

Le déni de droit à un procès équitable a été la violation la plus fréquente des droits de l'Homme en Crimée au premier trimestre 2018, puisque 170 cas ont été enregistrés, dont 149 contre des Tatars de Crimée.

Le Centre de ressources tatar de Crimée a estimé que le montant total des amendes infligées aux militants pro-ukrainiens en Crimée occupée depuis le début de l'année 2018 s'est élevé à 339 500 roubles (143 500 hryvnias – 4 600 euros).

Deux cas de violation du droit de réunion pacifique, 26 cas de séjour illégal en Crimée occupée, 24 cas d'expulsion du territoire de Crimée et 9 cas d'usages ou de possessions d'armes dans la péninsule occupée ont également été recensés.

Lire aussi : « Jeudi noir » en Crimée : de nombreuses perquisitions chez les Tatars 

Information importante: toute utilisation ou citation de données ou d’informations sur Internet nécessite la création d’hyperliens vers "ukrinform.fr" accessibles aux moteurs de recherche et situés au niveau du premier paragraphe et pas au-dessous. En outre, l’utilisation de traductions de materiaux des médias étrangers n’est possible qu’à la condition de créer des hyperliens vers le site http://www.ukrinform.fr/ et le site du média étranger. La citation et l’utilisation de materiaux sur les médias off line, les applications mobiles, SmartTV nécessitent une autorisation écrite d’”ukrinform". Les informations comportant la mention "Publicité" et "PR", ainsi que les matériaux situés dans les bandes annonces relèvent du droit de la publicité et le site ukrinform n’est pas responsable de leur contenu.

© 2015-2019 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»

Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-