Nouvelle série d'arrestations de Tatars de Crimée

Nouvelle série d'arrestations de Tatars de Crimée

327
Ukrinform
Le dirigeant du Mejlis du peuple tatar de Crimée, Refat Chubarov, a appelé les nouvelles arrestations en Crimée de "provocations à grande échelle" et de "tentative de discréditer le Mejlis".

Chubarov a fait par de son indignation dans un message sur sa page Facebook :

"Le service de presse du "bureau de Crimée du Service fédéral de sécurité"a diffusé des informations qui prétendent que "des agents du bureau du FSB pour la République de Crimée et Sébastopol " ont arrêté deux résidents du district de Bakhchisaray soupçonnés de participer à une organisation interdite dans la Fédération de Russie, le Hizb ut-Tahrir, et les ont «accusés d'avoir commis un crime» en vertu de l'alinéa 2 de l'article 205.5 du Code pénal de la Fédération de Russie (participation aux activités d'une organisation terroriste)", a écrit Chubarov sa page Facebook.

Selon lui, le service de presse du "bureau de Crimée du FSB de la Fédération de Russie" a accentué les tensions en publiant peu après un communiqué estimant que "L'activité du groupe extrémiste a été créée par Erol Veliyev, un assistant de Mustafa Dzhemilev, député de la Verkhovna Rada [le Parlement ukrainien]".

Lire aussi : 19 perquisitions, 39 arrestations et 28 détentions recensées en Crimée occupée en 2018

Le rapport précise également que le groupe aurait été organisé suivant les instructions de Refat Chubarov, interdit de séjour en Russie (et en Crimée annexée), avec le soutien du SBU (le service de sécurité ukrainien).

Chubarov a pour sa part estimé que toutes ces déclarations témoignaient de la "nouvelle répression" dont sont victimes les Tatars de Crimée :

"Nous sommes témoins, et beaucoup sont directement victimes de la nouvelle répression et des provocations à grande échelle qui se déroulent dans la Russie occupée par la Russie. C'est un jeu de rôle: alors que Poutine courtise Merkel et se prépare à une réunion avec Macron, le FSB de la Fédération de Russie en Crimée occupée ouvre de nouvelles affaires contre des activistes tatars et des ukrainiens de Crimée ", a ajouté le représentant de la communauté.

D'après lui, l'un des objectifs de ce nouveau cycle de répression en Crimée serait la volonté de discréditer le Mejlis du peuple tatar de Crimée devant la communauté internationale.

Deux activistes tatars de Crimée, Server Mustafayev et Edem Smailov, dont les maisons ont été perquisitionnées tôt ce lundi 21 mai, ont été arrêtés par des officiers du FSB.

Lire aussi : Le Congrès mondial ukrainien appelle au déploiement de la mission de surveillance de l'OSCE en Crimée

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. • Les informations avec la mention "Publicité" et "PR", ainsi que des matériaux du bloc "Communiqués" sont publiés en vertu des droits de publicité et le seul responsable de leur contenu est l'annonceur.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-