Le Canada et l'Estonie réaffirment leur soutien à l'Ukraine

Le Canada et l'Estonie réaffirment leur soutien à l'Ukraine

106
Ukrinform
Le Canada et l'Estonie estiment que leur présence active en Ukraine participe à la dissuasion de l'agression russe dans le pays. Cependant, le Groupe canadien pour l'avancement de la démocratie en Ukraine estime que le Canada devrait renforcer ses sanctions à l'égard de la Fédération de Russie.

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a fait cette déclaration lors d'une conférence de presse conjointe avec le premier ministre estonien, Jüri Ratas,selon un correspondant d'Ukrinform :

"Nous sommes très proches de l'approche de l'Estonie vis-à-vis de la Russie, et nous sommes convaincus que nous aidons l'Ukraine, par notre présence dans ce pays, à s'opposer à l'invasion et à l'occupation illégale de la Crimée", a déclaré Justin Trudeau.

Trudeau et Ratas ont souligné leur engagement commun envers l'OTAN et le maintien de la sécurité et de la stabilité en Europe centrale et orientale. Ils ont également souligné l'importance de travailler ensemble pour promouvoir l'égalité des sexes, protéger l'ordre international fondé sur des règles et construire une économie qui bénéficie à tous.

Le Groupe canadien pour l'avancement de la démocratie en Ukraine a par ailleurs envoyé un courrier au premier ministre pour appeler au resserrement des sanctions économiques visant la Fédération de Russie :

"Nous restons préoccupés par le fait que le niveau des sanctions canadiennes ne correspond pas à celui des autres démocraties occidentales, en particulier les États-Unis et la Grande-Bretagne. Le Canada n'a pas pris de mesures restrictives contre des oligarques comme Igor Sechin et Oleg Deripaska", ont écrit les auteurs.

Selon eux, une telle divergence "sape les efforts conjoints pour faire pression sur la Russie et l'obliger à retirer ses troupes du territoire de l'Ukraine" :

"Cela contribue au développement de la criminalité et renforce le sentiment d'invulnérabilité des autorités russes : le président Poutine a récemment ri du fait qu'il n'y avait pas de sanctions contre lui", peut-on lire dans la lettre.

Dans cette optique, le Canada, avant le début du sommet des dirigeants du G7 les 8 et 9 juin prochain au Québec, devrait imposer des sanctions contre la Fédération de Russie du même niveau que les États-Unis et de la Grande-Bretagne, selon les signataires du courrier.

Lire aussi : L'Ukraine et le Canada signent un accord de coopération militaire

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-