SELECT p.id,p.filename, p.memo_fra memo, g.photo_id main_photo, g.name_fra gname FROM photos p LEFT JOIN galleries g ON g.id=p.gallery_id AND g.photo_id=p.id WHERE p.gallery_id=? ORDER BY main_photo DESC, p.weight Retour sur la visite officielle d'Heiko Maas en Ukraine - 01.06.2018 17:30 — Actualités Ukrinform
Retour sur la visite officielle d'Heiko Maas en Ukraine

Retour sur la visite officielle d'Heiko Maas en Ukraine

114
Ukrinform
Le ministre allemand des Affaires étrangères est en visite officielle en Ukraine les 31 mai et 1er juin 2018. Durant cette visite, il aura rencontré de nombreux dirigeants ukrainiens et discuté avec eux de la situation sécuritaire à l'est du pays comme des réformes structurelles entreprises par l'Ukraine.

Actuellement dans le Donbass avec son homologue ukrainien, Pavlo Klimkine, le ministre des Affaires étrangères allemand a annoncé lors d'une conférence de presse à Marioupol la tenue d'une réunion au « Format Normandie » des ministres des Affaires étrangères français, allemand, russe et ukrainien à Berlin le 11 juin prochain.

Cette rencontre sera organisée pour aborder la question sécuritaire dans le Donbass et la mise en application des accords de Minsk, selon un correspondant d'Ukrinform :

"Au cours des dernières semaines, j'ai eu des entretiens avec les ministres des affaires étrangères de l'Ukraine, de la France et de la Russie, et je suis heureux que nous soyons parvenus à un accord sur une réunion au "Format Normandie". Cette réunion aura lieu à Berlin le 11 juin et nous pourrons parler de l'évolution de la situation en Ukraine, du développement du processus de Minsk et du développement ultérieur des événements ", a déclaré Maas.

Le chef de la diplomatie allemande a ajouté que les participants à la réunion discuteraient également d'un nouveau sujet : le déploiement d'une force de maintien de la paix des Nations Unies dans l'est de l'Ukraine et la vision de chaque ministre sur la manière dont elle devrait être déployée.

Selon Maas, chaque ministre doit apporter sa contribution personnelle à la résolution de ce conflit afin de faire par la suite émerger une position commune sur cette question prioritaire.

Le ministre allemand des Affaires étrangères a également rappelé que l'Union européenne avait l'intention de maintenir les sanctions imposées à l'encontre de la Russie pour sa violation de la souveraineté ukrainienne, et qu'il n'y avait actuellement aucune discussion sur la possibilité de'une éventuelle levée :

"Je n'ai aucune information selon laquelle il y aurait eu un débat extraordinaire au sein de l'Union européenne sur l'extension ou la non-extension des sanctions", a déclaré M. Maas, concédant cependant quelques incertitudes quand à l'avenir :

"Il y a "une certaine incertitude" à propos de l'Italie, où les vainqueurs des élections législatives forment un gouvernement de coalition et ont l'intention de soulever la question des sanctions. Jusqu'à présent, ils n'ont pas soutenu le maintien de ces sanctions, mais nous devons attendre que le gouvernement soit formé afin de voir quels signaux viennent d'Italie", a t-il ajouté.

Lire aussi : MAE allemand : La mise en œuvre des Accords de Minsk nécessite une nouvelle dynamique

Après leur conférence de presse conjointe, les ministres des Affaires étrangères ukrainien et allemand se sont rendus dans le village de Chyrokyne, seul zone habitée de la zone contrôlée par le gouvernement ukrainien où les habitants n'ont pu revenir après l'évacuation forcée des premiers mois du conflit, indique un communiqué du ministère ukrainien des Affaires étrangères.

Klimkine s'est par la suite fendu d'un tweet sur le réseau social du même nom pour annoncer que leur convoi avait été forcé de s'arrêter en chemin pour des raisons de sécurité et qu'ils n'avaient pu accéder à la zone :

"Heiko Maas et moi n'avons pas réussi à atteindre Chyrokyne, mais nous avons vu que [le village] avait été complètement détruit par la Russie et ses mercenaires", a écrit Klimkine.

Maas est en visite de travail en Ukraine. Il s'agit de sa première visite officielle en tant que ministre allemand des Affaires étrangères de la République fédérale d'Allemagne.

La veille, le ministre s'était entretenu avec le président de la République ukrainienne, Petro Porochenko, notamment au sujet de l'importance du déploiement de la mission de maintien de la Paix de l'ONU, selon le site officiel de la Présidence :

"Les deux parties ont discuté du développement de la situation dans le Donbass et ont convenu de nouvelles mesures pour faciliter le processus de paix. Petro Porochenko a noté que Heiko Maas avait pris la décision de visiter la ligne de contact pour se rendre compte de la situation provoquée par l'agression russe", précise le communiqué.

Lire aussi : Heiko Maas, ministre allemand des Affaires étrangères

Le chef de l'Etat et celui de la diplomatie allemande ont souligné l'importance du déploiement d'une mission multinationale de maintien de la paix de l'ONU dans le Donbass au plus tôt, afin de créer les conditions favorables à la mise en œuvre des accords de Minsk, et soutenu l'idée d'examiner cette question lors de la prochaine réunion des ministres des Affaires étrangères au "Format Normandie".

Durant leurs échanges, une attention particulière a été accordée à la libération des prisonniers politiques et des otages ukrainiens en Fédération de Russie, et notamment des cas d'Oleg Sentsov et de Volodymyr Balukh.

Selon le président ukrainien, la Russie resteraitune source de déstabilisation de la situation en Ukraine, comme en témoigne la tentative d'assassinat du journaliste russe Arkady Babchenko, rappelant qu'il n'avait été possible d'identifier ceux qui avaient préparé le crime que grâce à une opération spéciale réussie menée par le Service de sécurité ukrainien.

Suite aux conclusions des investigations menées par l'équipe d'enquêteurs internationaux aux Pays-bas (JIT – acronyme anglais de Joint Investigation Team)concernant le crash du vol MH17 en 2014 dans le Donbass, Porochenko a rappelé à son visiteur le rapport prouvant une nouvelle fois l'implication de la Russie dans la destruction de l'avion et affirmé la nécessité non seulement de traduire Moscou en justice, par le biais de sanctions plus sévères par exemple, mais aussi de développer des garanties fiables pour prévenir la répétition de tels crimes de la part de la Russie.

Le président ukrainien et le ministre des Affaires étrangères allemand ont, enfin, discuté des préparatifs du 20e sommet Ukraine-UE, qui se tiendra à Bruxelles le 9 juillet prochain et de l'évolution de la question de l'approvisionnement en gaz naturel de l'Europe par la Russie à venir à travers le gazoduc Nord Stream 2 et grâce au système de transit de gaz ukrainien (GTS en anglais).

Lire aussi : MH 17 : Un officier russe du GRU identifié comme suspect

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-