Négociations à Minsk: la Russie n'a accepté aucune proposition de l'Ukraine

Négociations à Minsk: la Russie n'a accepté aucune proposition de l'Ukraine

206
Ukrinform
L’Ukraine compte sur les progrès réalisés dans la résolution de la question de la libération des otages ukrainiens après une conversation téléphonique entre les présidents de l'Ukraine et de la Fédération de Russie.

Cela a été rapporté  par Darka Olifer, porte-parole du représentant de l'Ukraine au Groupe de contact tripartite, l'ancien président Leonid Koutchma, suite aux résultats de la réunion à Minsk.

" Le côté ukrainien est prêt à faire des compromis pour libérer des personnes détenues illégalement en Russie et sur les territoires occupés du Donbass. Nous espérons que la conversation téléphonique entre les présidents de l'Ukraine et de la Russie au sujet de cette question contribuera à la résolution rapide,  et nous formulons l’espoir que la Russie reconsidère sa position et prenne d'importantes initiatives humanitaires, en particulier, la création d’un système de recherche des personnes disparues, avec la participation de l'Ukraine, de la Russie et du Comité international de la Croix-Rouge ", a-t-elle écrit sur sa page Facebook.

Selon elle, la réalisation des questions liées à la sécurité des Accords de Minsk est un chemin implicite pour l'instauration d'une paix complète et globale dans le Donbass.

" Il s’agit tout d’abord d’un cessez-le-feu, du retrait des armes lourdes, de l’instauration d’une zone libre sans armes aux abords de Kalmiusske, Koumatcheve, Novoazovsk, Sakhanka,  de l’accès complet et sans entrave pour l’OSCE à l'ensemble des territoires occupés, y compris le territoire, à proximité des zones situées près de la  frontière russo-ukrainienne hors du contrôle de l'Ukraine. La création d’une zone de sécurité le long de la section non contrôlée de la frontière ukraino-russe, le respect de la ligne de démarcation établie par le Mémorandum du 19 septembre 2014 font également partie des avances liées aux Accords de Minsk. Toutes ces questions ont été présentées par la partie ukrainienne comme des propositions pour l'instauration d'un régime de cessez-le-feu stable et valable. Cependant, à première vue, elles  n'ont pas été catégoriquement rejetées par la partie russe ", a-t-elle précisé.

Darka Olifer a également précisé que les combattants pro-russes poursuivaient leurs bombardements sur les infrastructures des localités se trouvant près de la ligne de démarcation, notamment, la station d’épuration d’eau de Donetsk, en mettant en danger la vie de la population civile.

Lire aussi : #Peace4Ukraine : Kurt Volker déclare qu’il s’est rendu compte que la guerre dans le Donbass était " chaude "

EH

Rubriques

L'Agence

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-