L’Ukraine et la Hongrie parviendraient à un accord sur la question linguistique

L’Ukraine et la Hongrie parviendraient à un accord sur la question linguistique

197
Ukrinform
Pavlo Klimkine, ministre des Affaires Étrangères de l’Ukraine et son homologue hongrois Péter Szijjártó se sont entretenus pour discuter du différent entre les deux pays concernant les questions linguistiques.

Lors d’une conférence avec les médias régionaux de la Transcarpatie ukrainienne, Pavlo Klimkine a déclaré que cette rencontre avait été plutôt positive.

«Notre entretien avec le ministre du MAE hongrois est une preuve que notre dialogue se renouvelle et que nous réalisons de réels progrès. La série précédente de négociations entre le ministère de l’Éducation et les représentants de la communauté hongroise a été une réussite et nous espérons que la série suivante, prévue pour début juillet, le sera également», a-t-il déclaré. 

Selon lui, si les partenaires hongrois demandaient auparavant que la seule option possible soit le statu quo, c’est-à-dire conserver la situation actuelle, ils sont prêts maintenant à trouver un consensus.

« Notre coopération supplémentaire sera basée sur les points suivants: tout d’abord nous encourageons la minorité à mieux apprendre la langue ukrainienne car chaque représentant de la communauté hongroise en Ukraine devrait comprendre que la maîtrise parfaite des deux langues, ukrainienne et hongroise, lui est nécessaire pour mieux réussir dans la vie. Par la suite, nous allons introduire des matières enseignées en ukrainien à l'école secondaire. Chaque école aura le champ libre pour la créativité et décidera comment mieux enseigner l'histoire et la géographie de l'Ukraine, les fondements de l’État et de la loi etc», a souligné Klimkine.

Il a également noté l'importance de la période de transition recommandée par la Commission de Venise.

«Nous ne devons pas simplement repousser l'application de la loi, mais préparer sa mise en œuvre et cela signifie concevoir de nouvelles méthodes, de nouveaux programmes. Quant aux écoles privées, elles ne seront pas soumises à la loi, mais nous allons motiver tout le monde, y compris les écoles privées, à mieux enseigner l’ukrainien», a déclaré le ministre.

Lire aussi  La Hongrie accuse l'Ukraine d' « attaques brutales » contre les minorités

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-