L’audience du tribunal dans l’affaire de la libération conditionnelle de Volodymyr Baloukh est reportée malgré son mauvais état de santé

L’audience du tribunal dans l’affaire de la libération conditionnelle de Volodymyr Baloukh est reportée malgré son mauvais état de santé

92
Ukrinform
Le tribunal de Crimée annexée a reporté l’audience concernant la mesure de prévention dans l’affaire de Volodmyr Baloukh, activiste pro-ukrainien. Baloukh poursuit sa grève de la faim depuis 100 jours et son état de santé se détériore.

Climent, l’archevêque de l’Église orthodoxe du Patriarcat de Kyiv en Crimée et défenseur public de Baloukh, l’a annoncé par Facebook.

« Volodymyr est en grève de la faim depuis 100 jours. Ces jours sont très difficiles, car Volodymyr, comme je l’ai déjà dit à plusieurs reprises, est dans un état psychologique très dépressif et physiquement épuisé. Il a besoin de soutien par la prière, besoin de soutien du gouvernement ukrainien.  Le fait que l’audience ait été reportée choque, car cela procède d’une continuation de l'humiliation d’un homme. Que le Seigneur lui donne de la force pour endurer tout cela et que le Seigneur accomplisse la résolution de sa situation. J'espère que l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe prendra finalement une décision jeudi, car il y a des hommes qui sont en prison depuis déjà 4 ans et ce n’est que maintenant que ces personnes s’apprêtent à prendre une décision », a-t-il déclaré.

Le 25 juin, le  tribunal du district de Simferopol a reporté l'examen d'une demande de libération conditionnelle de Baloukh.

En particulier, l'examen de la demande dans le cadre de la première poursuite pénale a été reporté au  5 Juillet, au prétexte que le tribunal « ignorait » l’existence de la deuxième poursuite pénale contre Baloukh, examinée par le tribunal du district de Razdolnansky.

Olga Dinze, avocat de Volodymyr, signale que la santé de son client ne cesse de se dégrader.

« Il a très mal au niveau de la poitrine et du muscle sous-scapulaire. Très probablement, il  y a un nerf de pincé », a déclaré Dinze.

Elle a ajouté qu'en raison de son état de santé, Baloukh, en grève de la faim depuis 99 jours, avait refusé de se promener, car «il ne pouvait tout simplement pas physiquement le faire». L’avocat a également informé que Volodymyr Baloukh avait été transféré dans une autre cellule.

EH

Information importante : toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» sur internet nécessite de citer ukrinform.fr et d’indiquer via un lien comment consulter la source de l’information. Toute utilisation de données ou informations du site «ukrinform.fr» dans le cadre d’une publication destinée à l'impression nécessite une autorisation écrite de l’équipe d’ukrinform.fr. Les publications présentées comme des «publicités» relèvent du domaine de la publication.

© 2015-2018 Ukrinform. Tous droits réservés.

La conception de site — Studio «Laconica»
Recherche avancéeMasquer la barre de recherche avancee
Par période:
-